Quel est ton pedigree de Femme?

Alors aujourd’hui nous allons parler de la Femme … un thème qui m’ est cher…je l ai reçu en héritage. Et j ai envie de rendre hommage à mes aïeules et de dire à ma fille qu elle n est pas une fille comme les autres…

Oui je suis fière de ma race. Et j’ai appris qu’un peuple qui ne connaît pas ses racines ne se projette pas et ignore ce dont il est capable.

Oui je me considère comme un peuple parce qu’après moi il y aura des femmes par centaines et par milliers et si elles savent d’où elles viennent elles feront des merveilles si elles s en donnent la peine.

Moi?

Je suis fille de journaliste, petite fille d institutrices, et arrière petite fille de tradi praticienne.

OUI ! J ai du sang de winneuses!

Mon arriere grand mère BATE Epaka Lydia était célèbre dans tout Douala pour ses dons et connaissances surtout en matière de procréation. Vous ne vous rendez pas compte mais c’était une docteur Queen Femme Médecin (oui il faut bien que je vous donne des références…tout le monde ne connaît pas le Cameroun ni Douala…)

Mon AGM était donc une célébrité de son époque et tous les couples qui avaient des problèmes de stérilité passaient la voir. Quand j étais petite je ne compte pas le nombre de dames qui me disaient ….ta mémé m a permis de concevoir..sans ta mémé je ne serai pas née…est ce que tu “connais” le nom que tu portes?!…

Je ne comprenais pas mais j étais fière. Je ne la connaissais pas mais j’ en étais fière.

Vous avez dû vous dire …pourquoi elle a mis “s” à institutrices…parce que mes deux mamies étaient maîtresses d’école! Hé oui rien que çà…Et l’une d’elle a été dans la promotion des 1ères femmes qui ont obtenus les BACC au Cameroun.

Dieu a voulu que les deux élèvent leurs enfants seules …une par choix…oui mamie Anne avait décidé qu’elle gérait sa vie sans attache et l autre Dieu avait décidé de lui reprendre son mari…

Bref des Femmes seules qui ont mené leurs barques. Et dont j en suis encore plus fière!

D ailleurs le marché de Deido…He bah c’est ma mamie Ernestine qui l a créé…he oui! C’est ma mamie à moi!

Et si je parle de maman? Ma précieuse?

Elle est journaliste, et m inspire tous les jours que Dieu fait. Elle a aidé à mettre en place la télé de la CRTV oui rien que çà. Et elle a choisi d’être près de ses enfants à Douala, plutôt que de poursuivre une carrière qui s’annonçait scintillante à Yaoundé. Elle est à l’origine du projet  Le Pas Féminin  et bien d’autres encore.

Alors si vous me voyez bomber le torse, si vous pensez que je suis imbue de moi…ne cherchez pas, ca vient de là, ca vient de mes femmes et encore, je ne vous ai pas parlé de mes tantes…soeurs de mes parents.

Pourquoi je dis tout çà? 

Parce qu’il est essentiel pour un enfant, une jeune fille, de se construire avec des repères. Si j’avais sû que mon aieule était médecin, plus tôt, peut être aurai-je eu l’ambition d’être médecin…me comprenez vous?

Si vous donnez à un enfant des repères, vous semez en lui la graine du “possible”, la graine de “je peux”…et à partir de là, vous lui avez donné la moitié du carburant qu’il lui faudra dans sa vie d’adulte.

L’être humain a des ressources incroyables et lui montrer de quoi son “passif” est fait, a tendance à lui donner ailes.

Quand je vois une vendeuse de beignets, je ressens de l’admiration parce qu’avec ses beignets, elle peut permettre à ses enfants d’aller à l’école, en leur disant, j’ai fait les beignets, vous aurez des restaurants…

Ne dites pas à une enfant: “tu ne peux pas“, “tu ne comprends pas“, “tu es qui?”…dites lui: “tu peux“, “tu viens d’un peuple vaillant”, “tu viens d’un peuple uni, fort“…car tout le monde à UN rôle dans la société et nous n’avons pas le droit de brider les jeunes filles. Nous n avons pas le droit de leur dire, “ce n’est pas pour les filles”…”ne fais pas ci…ne fais pas ca…si je n ai pas fait…ce n est pas toi qui fera…”

Montrons leur de qui elles tiennent et regardons ce qu’elles deviennent.

Je ne parle pas de prétention ni de fierté mal placée, car il ne s’agit pas de dire je suis fille de femme forte et de s’asseoir sur des lauriers qui ne sont pas les nôtres ou d’attendre une reconnaissance quelconque, mais de faire honneur à celles qui constituent notre lignée et tirer les meilleurs enseignements possibles pour faire pareil sinon mieux.

Je ne parle pas non plus de vivre par procuration…de faire subir une pression impossible à nos enfants, à nos filles…pour qu’elles honorent leurs lignées…NON.

Je parle d’être juste, juste dans la transmission de cet héritage, assez pour qu’elles sachent qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent et assez pour être libres d’aller vers leurs aspirations…

De qui tenez vous?

Si vous savez d’où vous venez, vous savez où vous allez.  Femmes soyons fières de qui nous sommes, et inspirons nous de nos mères, grand-mères, AGM…sachons garder notre fierté et dignité, nos valeurs.

Affirmez vous!

Alors, je vous demande quel est votre pedigree de femme?

Lydia Unchained About #roots

Advertisements

6 comments

  1. Anna S. Kedi · June 27, 2015

    Super Billet dans lequel je me reconnais totalement. L’héritage qu’est celui de savoir qu’on est né de femmes fortes et passionnées, est une force inestimable pour affronter les difficultés de la vie et constamment aller de l’avant.

    Like

  2. Thierry · February 23, 2016

    An awesome piece , Lydia. I’ve always thought you conducted yourself with grace and pride, but had no idea of how deeply rooted dignity and resilience were in you.
    Thank you for these beautiful words.I’ll make sure to share them with all around me!

    Like

  3. Rmyn Nm · February 23, 2016

    J’aime!!!!

    Like

  4. Suni · February 23, 2016

    Nice 👍🏽

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s