…Comme un lion cherchant qui il va dévorer…

 

 

 

 

Salut mes Unchained,

Ça fait un moment que je ne vous ai pas écrit pourtant j’ai à partager.

Ce matin vous savez je me lève en ayant à coeur d exprimer ce que je ressens concernant une maladie impitoyable. Le jour où j’ai décidé d’écrire  propos du cancer! Parce que je n’ai pas les mots pour exprimer à des soeurs mon soutien sans paraître intrusive …ni prétendre savoir ce qu’elles ressentent.

 

Oui cette maladie rôde comme un lion cherchant qui elle va dévorer…pour paraphraser la bible.

La 1ère fois (à ma connaissance) que cette maladie a frappé c est ma grand-mère j’étais une enfant mais je suis triste d’entendre que malgré une ablation mammaire elle soit partie sans que je puisse la connaître. Et j’avais dit maman tu pleures trop…on peut aller à la boutique pour que je t’achète une nouvelle maman?…ou alors allons à la boutique pour chercher une autre maman… ah là là l innocence…

 

Ensuite le cancer a pris tonton Marcel.

Je me rappelle que c’était en pleine journée que maman était rentrée bouleversée. J’étais dans ma chambre et il y avait tout un vacarme dans la maison. J’étais ado je ne comprenais pas tout ce rafus. Je comprenais qu’il était plus là mais pas pourquoi…ni comment…je trouvais ça injuste parce qu’encore une fois je n’avais pas eu le temps de connaître ce tonton dont tout le monde me parlait avec joie. Ce frère que maman devait aller accompagner pour une dernière fois. Pauvre maman…Son frère 😦

 

Ma 1ère réelle prise de conscience face à l’aléatoire subvenance de cette maladie, a été le départ de Toli. Le 2ème frère de maman…un jour il allait bien…Le lendemain il était hospitalisé et surlendemain c’était fini.. métastases.

Comme s’il nous avait filé entre les doigts. Il était midi quand le téléphone a sonné pour dire que nous ne le verrions plus. Et je m’en suis voulu de ne pas avoir passé assez de temps avec lui…de ne pas lui avoir dit je t aime …de ne pas être allée lui rendre visite plus tôt…si j étais allée peut être que j aurai vu qu’il était (si) malade …

 

Et dernièrement le cancer m a pris c est mon papa Raphaël. Nous vivons comme avec une épée de damocles sur nos têtes…il est parti non sans s’être battu!  Je suis fière de lui avoir dit aurevoir. D’avoir été près de lui malgré les larmes et la peine. C’était en juin dans la nuit qu’ une fois de plus le téléphone avait sonné. J’ai eu du mal à accepter mais je me suis promis qu il devait savoir que nous étions là tous unis autour de lui. Qu’ il devait partir tranquille  car ses enfants seraient là jusqu’au bout. Parti entouré d’Amour et d’Admiration voilà comment je me console, c’est ma conviction, il est parti en paix.

 

Le cancer n a pas de raison…ni de logique, ni de timing. Je vous parle de personnes qui avaient de bonnes hygiènes de vie. Certains ne buvaient ni ne fumaient…d autres avaient des régimes alimentaires irréprochables.  Mais la maladie est venue. Dans ces cas ce n était qu’une question de temps. Et en temps que parent le sentiment impuissance qui nous envahit est affreux. L envie de crier non!!! Est pesante! L envie de dire Essayez ça …Prenez ça…essayez encore PARDON…est constante.

On voudrait tout donner pour que cette saleté n existe pas/plus. On ne comprend pas pourquoi eux…sans souhaiter que ça arrive à d autres. On fait face les yeux embués de larmes, le coeur meurtri, le sourire aux lèvres car nous devons dire à notre aimé ça va aller. Crier son désespoir à Dieu … refuser le verdict des médecins…attendre un miracle…qui prouverait à ces fichus médecins qu’ils ne sont pas des dieux…

Le cancer est ce truc qui après 10 ans de rémission revient à la charge. Comme si un contrat avait été signé sur le malade.

 

 

S engager? Comment?

 

Je me suis engagée à organiser Douala Rose il y a quelques années mais les motivations des uns et des autres n étaient pas les mêmes. Donc je n ai pas reitere l’expérience…Mais je ne baisse pas les bras.

Ici il y a la course odysséa que j ai faite pour apporter ma modeste contribution à la recherche. J’ai lu plein de choses sur comment se débarrasser de la maladie de façon naturelle. Mais naturotherapie ou médecine moderne personne n’a le fin mot. Il n y a pas de vérité absolue…

Je partagerai des liens plus tard.

 

Des fins heureuses, oui. Alors gardons espoir.

 

Il y a des fins heureuses et souvent grâce à des prises en charge précoces…J entends dès les 1ers symptômes. Mais souvent symptômes signifient maladie déjà installée. Donc les dépistages sans non plus sombrer dans la paranoïa sont les meilleures armes pour démarrer le combat.

Ensuite une bonne prise en charge et un accompagnement non seulement des malades mais des proches est indispensable. Prier et écouter des louanges ou même juste partager des moments fraternels peuvent aider à avancer.

Si je reste à l’écart c est par humilité fasse à certaines situations…tellement je me sens impuissante …tellement il n y a pas de vérité absolue concernant ce mal…tellement j’aimerai qu il en soit autrement…tellement…

A vous tous…je vous aime.

Dieu fera.

#lydiaUnchained about that sh**!

N hésitez pas à partager vos expériences.

 

Advertisements

2 comments

  1. Waddle · October 15, 2016

    Percutant… Je me souviens en effet d’un de vos tontons de Lyon décédé d’un cancer en 2005 par là… En même temps ou presque qu’un autre tonton ( Tonton Kodi) parti pour des raisons similaires.

    A l’époque déjà, ces décès m’avaient énormément percuté et fait réfléchir au sens de la vie, à la brutalité de cette maladie qui te torture et torture les tiens avant de t’emporter…

    Paix aux âmes parties et pour le reste , faisons au mieux .

    Bravo pour l’article et la sensibilisation.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s