Adhesion – Opposition

Bonjour mes #unchained !!!

Déjà 3 mois que 2018 est en cours…et je vois que depuis le 31-12-2017 à 16h44 exactement, ce papier sommeille…attendant d’être sorti de la corbeille pour en faire un vrai papier 🙂

Cette fois ci c’est la bonne!

J’ai envie de parler de la façon dont on se contruit, pas de façon absolue mais une partie au moins de notre construction en tant que personne. Je me base sur des observations empiriques donc ne venez pas me demander des chiffres. Je suis ma 1ère souris de laboratoire. Donc ce que je dis s’applique à moi d’abord, et je vous invite à vous observer vous-même et à tirer vos conclusions.

voilàvoilà

EDUCATION

Donc un jour, je me suis posée et j’ai regardé ma fille et je me suis demandée comment elle serait plus tard. En laissant mes pensées voguer je me suis retrouvée à l’époque où j’étais pré-ado et je n’étais pas en accord avec mon père. Je n’étais pas d’accord avec sa façon de me traiter. Et au final, aujourd’hui en tant qu’adulte je suis contente de voir comment il m’a traité.

En poussant plus loin, quand on a des enfants, on sait qu’ils passent tous  par une phase d’opposition, ils disent toujours non à tout. C’est mignon mais çà fait partie de notre construction.

Enfin en revenant à aujourd’hui et à moi, je me suis rendue compte qu’il y a des choses , des actes, des choix que je pose, que je fais qui découlent automatiquement et clairement de mon éducation. Mais soit, qui vont donc adhérer à celle-ci, soit qui vont s’y opposer.

 

OPPOSTION

nore

 

Quand nous sommes plus jeunes, nous baignons dans ce que j’appelle notre jus, c’est à dire nos parents, nos familles, et nous voyons les comportements des uns et des autres. Une fois adulte, nous faisons le choix de nous opposer à ce qui ne nous semble pas correct quand c’est un choix conscient, mais aussi des fois inconsciemment, nous allons nous opposer à ce qui nous avons vécu plus jeune.

Les choix conscients, par exemple dans mon cas, çà a toujours été je ne serai pas aussi stricte que ma mère, je me le disais tout le temps, et aujourd’hui je le vois clairement dans ma façon d’être. Et de l’autre côté, les choix insconcients, c’est par exemple que j’ai un époux qui est plus actif à la maison que ne l’a été mon père. Ce n’est pas quelque chose que j’ai calculé en amont…ni décidé, c’est une chose que j’ai constatée.

Ceci peut vous paraître banal mais il faut prendre le temps de s’analyser pour savoir ce qui est conscient ou pas dans nos comportements/choix d’adultes. Et surtout savoir d’où ils viennent. J’ai observé qu’il va y avoir:

  • des enfants, oui çà commence dès tout petit, qui vont être très expansifs à l’opposé de leurs entourages et inversement, et on va les regarder comme des canards boiteux…
  • des hommes qui ont un respect infini envers leurs femmes en opposition avec le manque de respect qu’affichaient les hommes de leur entourage…
  • des femmes qui vont être volages ou qui vont avoir du mal à se fixer en opposition à la vie de saintes qu’avaient les femmes autour d’elles ou de la profonde soumission qu’elles ont vu…
  • des hommes qui vont être revanchards envers la société pour s’opposer à l’humiliation que la société a fait subir à leurs familles auparavant…
  • il y a des adolescents qui font des crises parce qu’ils refusent qu’on les enferme comme on a enfermé les grands frères/soeurs…
  • des femmes qui vont être hyper douces avec leurs époux parce qu’elles ont “vécu” des femmes très/trop dures …
  • des personnes qui vont être dans un environnement de critiques (négatives) constantes, mais qui elles seront positives et encourageantes envers les autres

Bref les exemples sont légions. Ces attitudes vont être conscientes ou non, mais vont contribuer à la construction de notre personnalité.

A l’inverse, on va avoir aussi avoir un comportement conscient ou pas complètement copier de ce que nous avons vécu. Et j’appelle çà adhésion.

 

ADHESION

adhere

De la même façon, j’appelle adhésion, l’ensemble de choses qu’on va faire consciemment ou inconsciement en accord avec notre éducation.

Encore une fois, je suis mon propre laboratoire d’analyse, j’ai pû observer que je suis assez pro-active, comme ma mère. Et de l’autre côté me montrer très distante et froide comme mon père. Comme dans l’opposition, il y a des choix conscients et des choix insconcients.

Dans les choix inconscients, par exemple vous aurez:

  • des hommes/femmes qui vont fumer, pas parce qu’ils aiment, mais parce que les papas/mamans fumaient…ou alors repeter une violence qu’ils ont vu..ce n’est pas consciemment qu’ils adhérent mais c’est une adhésion, une acceptation insconciente de leur vécu.
  • des femmes/hommes qui vont être très autoritaires, en reproduisant un schéma qu’ils ont vu/vécu. Pour reprendre le cas des personnes dans des familles de critiques constantes, critiquer à leur tour….etc…
  • Souvent, on entend les enfants dire quand je serai grand je serai comme papa, comme maman. Cette phrase est très significative et révélatrice.
  • tu es comme ta mère/comme ton père…

 

Je suis sûre qu’en lisant vous êtes capables de faire le parallèle avec votre propre vie et de savoir qu’est ce qui relève de l’adhésion ou de l’opposition.

C’est évident n’est-ce pas? et à quoi çà sert alors de s’en rendre compte?

 

VOUS 2.0

newre

Où je nous emmène? c’est vers une autre version de nous, personne ne peut lire ce billet et s’exclure …ceci veut donc dire que comme pour les cases à cocher, nous avons des choix multiples, et une fois notre introspection faite;  nous pouvons changer en mieux.

L’idée est de déplacer notre curseur vers le O (oui) à chaque fois. Ce n’est pas évident ni simple. Mais çà vaut la peine d’essayer.

Voici un petit tableau que j’appelle arbre de décision d’éducation de l’adulte:

arbredécision

(oui oui je créée mes propres outils).

Comment je l’utilise, si je réalise que je m’oppose à un comportement positif je corrige par exemple:

  • mon père est très ordonné, discipliné==> je me suis toujours opposée à “çà” car je veux être libre de faire ce que je veux, quand je veux ==> je m’opposais à quelque chose de positif ==>  aujourd’hui en tant qu’adulte je réalise qu’il faut être ordonné et discipliné ==> je me déplace de “opposition/positif” à “adhesion/Positif”.

 

En pratique çà demande beaucoup plus de travail, car il faut pouvoir:

  • analyser humblement les reproches (car tous les reproches ne sont pas justifiés, mais c’est une bonne source d’observations),
  • s’auto analyser (difficile de s’examiner),
  • accepter de changer (compliquer d’aller vers l’inconnu) et,
  • changer.

Ce dernier point est très difficile… quand je trouve les outils pour changer, je les partage. Pour l’instant je suis encore en “route” avec vous vers mon Moi2.0

Enjoy the path!

 

This was lydiaUnchained about education!

 

 

 

 

One thought on “Adhesion – Opposition

  1. “analyser humblement les reproches, s’auto analyser, accepter de changer (compliquer d’aller vers l’inconnu) et, changer.” Merci pour le conseil.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s