La grenouille et L’ouragan

Déjà Novembre…

Déjà 2021 à nos portes, et je n’ai pas écrit depuis janvier…non en fait je n’ai pas publié depuis janvier car les brouillons sont nombreux sur mon bureau.

Hellloooo, Hello, helllooooooooo Mes unchained!

Que ce message vous trouve bien portant, en amour et en paix. Je ne cesserai de la rappeler, rendons grâce pour tout ce que nous avons. Et c’est avec beaucoup de joie que je vous retrouve.

Laissez moi vous prendre par la main et vous contez une histoire. Lisez avec votre âme. Confortablement, et paisiblement installez vous dans ce conte réel.

Il était une fois une petite grenouille et un petit ouragan.

Il y avait une petite grenouille qui venait d’un milieu froid, elle était de nature prudente et ne s’aventurait pas dans des eaux inconnues. Mais tellement curieuse qu’elle voulait aller voir là bas…là bas…il y avait plein de choses…et de toute façon, elle ne pouvait pas restée là toute sa vie!…. Alors, elle s’aventura vers ces autres territoires.

Un jour, sur une terre dévastée, elle croisa un Ouragan, elle ne connaissait pas cet état de chaos car dans ses eaux, chez elle, tout était plutôt calme et paisible. Il arrivait des turbulences mais éphémères. Elle lui demanda mais pourquoi es-tu en colère petit Ouragan? pourquoi te plains-tu? Il répondit, je suis en colère parce que l’air est chaud, parce qu’il y a de l’humidité, parce que je m’élève trop haut!

Elle lui dit, mais si l’air est chaud, profites-en pour te découvrir, chez moi il fait froid nous sommes couverts tout le temps… et s’il y a de l’humidité, cultive des plantes qui aiment l’humidité, et si tu montes trop haut, profites-en pour voir ce qu’on ne voit pas d’ici…et raconte nous. Puis elle décida de continuer sa quête, mais l’Ouragan lui demanda: resterais-tu à mes côtés ?

La grenouille, le considérant, décida de rester. Elle, venant des eaux plus fraîches arriverait peut-être à tiédir l’endroit si chaud dont l’Ouragan se plaignait.

Le temps passa et la grenouille s’accommoda de cet endroit…c’était maintenant chez elle…il n’était pas devenu tiède non, mais elle, elle s’était habituée à son nouvel environnement où pourtant tous les jours la température augmentait. Au point où elle ne se souvenait plus de la sensation de l’eau plus froide. Jusqu’au jour où la chaleur fut brusquement trop vive, elle bondit hors de cet endroit suffoquant.

La réalité est que la grenouille se serrait ébouillantée à force de rester dans cet endroit dont la température grimpait graduellement, car elle possède cette aptitude extraordinaire de s’adapter à son milieu, quel qu’il soit.

De l’extérieur, elle observa… petit Ouragan était resté un ouragan, et elle, petite grenouille, était restée curieuse de découvrir ailleurs…mais avait compris et appris.

La suite des aventures de petite grenouille…bientôt.

It’s LydiaUnchained about fairy -real- tales.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s