La vérité sort de la bouche des enfants….

Hello ça fait très très très très très très très très très très longtemps que je n’ai pas posé mes idées sur ce support. Je realise que le temps passe tellement vite qu’un clignement d’oeil sur WordPress c’est 9 mois de la vie réelle…le temps de gestation d’un bébé …hasard?!

 

Je n’avais pas prévu d’écrire sur ce sujet jusqu’à il y a 15 minutes environ au moment où je montrais à mon fils Sean-Ekoka les photos reçues dans mon groupe de famille:

– en pointant du doigt ma niece, je dis: ça c’est Rose-Etondi

– Drôle de prénom maman…! Dit-il avec un large sourire joyeux.

– pourquoi drôle? demandais-je…est ce que Sean-Ekoka c’est drôle?

– oui parce qu’on entend coca-cola…me répondit-il en souriant de plus belle…et cette fois en riant il dit: on entend “et coca”.

J’aurai pu continuer la conversation mais comme tous les enfants, il était déjà hors du lit à la poursuite de Satya-Edubé son petit frère. Et comme tous les parents, j’étais déjà en pleine réflexion sur ce moment fugace dont seuls ces êtres ont le secret. Ces moments qui, s’ils ne sont pas capturés, s’évaporent comme une goutte de disolvant à l’air libre! 😆

 

 

Alors de “drôle de prénom” ….à “Hapsatou n est pas un prénom français” …la frontière a été franchie.

 

 

La théorie colonialiste

 

Pendant longtemps les colons ont utilisé comme instrument d’aliénation culturelle les prénoms et les noms. A tel point que les prénoms que portaient nos ancêtres ont disparu pour être remplacés  par Lydia, Sandrine, Carole, Betty ou Corinne. Je reçois constamment des messages avec des listes de prénoms africains pour dire à quel point le travail a été bien fait!

 

Il fallait que le colonisé ressemble le plus possible au colon. Si on ne pouvait pas lui en donner la couleur, on pouvait lui en donner certains attributs quand même…!

Le plus grand crime culturel (pour moi)…les langues …faire croire que nous ne pourrions pas nous comprendre avec autant de langues…alors la langue venue d’en haut est tellement “plus” …”mieux”…

Ensuite vos vêtements…quand il y en avaient… c’est …bullshit ….vos kabas et sandjas…what for? Le costume…la chemise sont tellement “plus” … “mieux”!

Allons plus loin vos architectures?…vos hutes là… naaaa?!…nous avons mieux prenez nos modèles de construction et entre deux vos prénoms et noms barbares …pas terribles changeons tout ceci.

 

Une fois que le noir…parle le “colon” …s’habille comme le “colon” …habite comme le “colon” …mange même comme le “colon” …on peut l appeler comme le “colon” right?

Il peut maintenant aller à l’école du “colon” pour apprendre comment servir les intérêts du “colon”.

Quand il est excellent dans tout ceci…on le gratifie DU sésame…qui lui confère des parasuperultrapouvoirs…le graale …la Nat!

A une époque, en France en tout cas, il était possible de franciser son nom. Je n’ai jamais vraiment compris ce concept mais c’est donner la possible aux complexés de leurs origines d’installer encore plus de trouble dans leur identité. Ton vrai nom c est X mais tu choisis Y pour mieux ressembler à Z.

 

Il y avait certains réfractaires évidemment!

– Malgré eux (car par la religion ou les traditions ou autre… ) ils ont donnés des prénoms autre que ceux attendus à leur enfants.

– et ceux conscients de l’enjeu, qui donnaient “leurs” prénoms à leurs enfants.

 

 

Ouvrons les yeux un peu plus que nos pères…

 

Existe-t-il une étude qui nous montre une véritable disparité de réussite entre les enfants issus de ces deux filiations? Je ne sais pas. Ce qui est sûr c’est que ça a été un instrument de discrimination!

Existe-t-il une étude qui nous montre une véritable disparité de positionnement identitaire entre ces deux filiation? Je ne sais pas non plus mais j’ai la conviction que c’est un des élément important de ton identité.

 

Nous sommes le fruit des combats qu’ont choisi nos parents à différents niveaux. Le problème de certains de ces combats, est qu’ils tombent tellement dans l’anonymat, que tout le monde aujourd’hui trouve normal de s’appeller Éric mais il ne viendrait à, l esprit de “personne” d’appeler son enfant Hapsatou. Et quand on rencontre ces “personnes” qui ont le cran de le faire on demande “mais pourquoi”? Contrit de compassion… Comme si ces “personnes” ne peuvent pas s’appeler Myriam pour la beauté du prénom. Elles devraient logiquement appeler leur enfant Aurore par exemple…donc Il y a forcément une explication. Ceux-là, dirait-on qu’ils ont eu “tord” ?

 

Nous sommes tous dans un moule à forme unique… à prisme unique…celui du colon. La norme, ce sont ses règles du jeu. Et ça fait tellement looooongtemps que nous sommes baignés dedans que même si on me demandait aujourd’hui de m’appeler Ngueya au lieu de Lydia je mettrai un temps d hésitation avant de dire oui pourtant je tenais à ce que mes enfants aient un prénom duala car j en ai un.

 

Mais le référentiel de mes enfants, n’est pas le mien (dans mon univers coca cola n est “personne”). Leur monde ne sera pas le mien… Combien de fois ne me suis-je pas entendu dire dans une discussion avec rires et fracas…donne une chance à tes enfants noooon?! Ou moi même validé le fait que m’appeler Lobé était top parce que ça “passait” ?!

Complexe…!

Qui n’a pas connu une personne qui “n’assumait” pas son nom et se faisait appeler par un autre nom?

Complexe…!

Combien de fois je me suis demandée si le “colon” s’appellera un jour bàatè?

Complexe…?

Oui nous en sommes là…et ça dérange que nous nous posions ces questions. Ce n’est pas bon pour les affaires! Parce que qui pose des questions …peut chercher…et va trouver des réponses! Avec les reponses bonnes ou mauvaises, se défait de son aliénation. Mais ne vous en faites pas la “décolonisation” sera aussi looooooongue si non plus longue que la colonisation. Vous avez encore le temps!

A une époque où le colonisé a, dans une certaine mesure, “évolué” dans sa réflexion du ‘qui suis-je’ ? ‘Quelle était ma culture avant le colon’…? Les faux-débats résonnent vrais pour certains. Aussi les protagonistes en deviennent secondaires à l’échelle du fond.

Je voudrai qu’ un jour mes enfants tombent sur ces écrits et comprennent qu’ils sont le fruit d’une histoire, d’une culture…

Etondi n est pas “drôle” …Etondi a une histoire…Hapsatou n’est pas une insulte a la France …Hapsatou a une histoire…Nkwayep a une histoire…Soxna(sôr’h’na) a une histoire…c’est à nous de (vous) les raconter, ces histoires, sinon elles disparaissent…

 

J’ai posé sur vos épaules un bout de mon combat, celui de rappeler que vous venons de quelque part …aujourd’hui, nous sommes quelque part, ce meme point géographique qu’est la France, mais tout ça est en nous. Tout ça c’est nous. Nous n’Avons pas à avoir honte d’être un heureux mixe et non une pâle copie de ce qui semblait être le modèle unique. Le monde doit nous accepter pas seulement parce que nous leur avons apporter quelque chose dans un point de l’histoire mais parce que nous sommes aussi LE monde.

 

Shyne-Ekallé

Sean-Ekoka

Satya-Edubé

With all of my love.

 

#LydiaUnchained about names.

Advertisements

New beginnings!

Mbueeeee!!!

Bonne année!!!

Happy New year!!!

2018 is THE new year….new beginnings…la nouvelle année représente le champs des possibles. Saisissons-la.

Mes 5 dernières années

2012 était l’année du réveil…j’ai eu 30 ans.

ce83eefd50f10d2ce7a32d043b90e656

2015 l’année du craquage… j’ai eu 33 ans et j’ai supplié Dieu.

giphy.gif

2017 l’année de la prise de conscience…de la bataille…j’ai eu 35 ans et je n’ai pas pu le fêter! 😂😂😂 je me comprends.

larme_annalise_keating.gif

2018 l’année de la mise en pratique …de l’obéissance…de l’abandon entre ses Divines Mains.

 

Ma routine de fin d’année.

black-woman-business

Durant le mois de Décembre en général depuis mes 33 ans je prends un cahier et une feuille. Je me dessine dans l’an+1, j’écris ce que je veux faire dans l’année + 1. Dans les grosses mailles je me fais une guideline. Et je regarde de ce que j’ai accompli ou pas par rapport à ce qui était prévu.

Cette année, j’ai commencé, je n’ai pas encore fini mais je suis déterminée à passer à l’action. Ce petit papier m’est venu en tête le 31 Décembre au réveil. Je me disais que je devrai partager ceci et comme vous le savez mon écriture est instinctive. Donc j’ai commencé par poser le titre: comment je commence mon année?

Black-Man-Writing-Letter.jpg

Mais là j’ai décidé de changer: “nouveaux commencements” … donne 😂.

En vous écrivant là je réalise que tous les jours que nous vivons sont de nouveaux commencements. A chaque fois que nous ouvrons les yeux, c’est un commencement. Donc nous pouvons /devons avoir des objectifs quotidiens. Personnellement je n’ai pas atteint ce degré de finesse même si j’ai déjà eu à programmer ma journée la veille. Je n’ai pas suivi le plan.

 

Du coup je vais partager quelques tips que j’ai mis en place. Je précise que je suis encore en route ….a k a…j’apprends encore à le faire. Mais si ça peut aider une personne à demarrer c’est l’essentiel. Voici comment je définis mes objectifs de l’année et comment je les atteins (ou pas).

calculer-plus-rapidement-avec-la-valeur-cible-excel.jpg

Comment définir ses objectifs

 

A- Faire la différence entre rêves et objectifs

 

Pendant longtemps j’ai confondu rêves, ambitions et objectifs. Et malgré ma profession-Gestion de Projet- j’avais du mal à transposer certaines bases dans ma vie. Autant je le faisais pour organiser un événement autant pour moi-même je n’y arrivais pas.

Et puis l’année 2012 est arrivée et je me suis demandée où était l’entreprise que je devais run à mes 30ans?

J’ai réalisé que j’avais un rêve mais pas d’objectifs D’où le vide que je rencontrais! Et le réveil brutal.

Objectif (vous trouverez partout online) est :

– un point, un niveau, un degré…bref quelque chose de bien précis et simple à atteindre de façon:

– mesurable

– chronométrable

– atteignable ou réaliste

– réalisable

Donc créer une société avant mes 30ans était une ambition, un rêve mais pas un objectif.

Par contre :  lire la bible de la création d’entreprise de 300 pages en 2 mois… aurait été un objectif à atteindre dans le cheminement vers mon ambition.

Quoi: lire la bible de la création d’entreprise.

Quand ou combien de temps: du jour de la décision à 2 mois

Réaliste (compte tenu de ma réalité): sais-je lire? ai-je le livre en ma possession? Sinon ai-je les moyens de m’acheter ou d’acquérir ce livre?

Réalisable:  est ce que ce n’est pas trop ambitieux de me dire que je vais lire 300 pages en 2 mois?

La mesure: 2 mois = 60jrs, 300pages…ça fait 5 pages par jour …cette mesure me permettra d’évaluer ma progression vers mon objectif…si au bout de 10 jours je n’ai pas lu 50 pages je sais déjà que je dévie…ou bien?

Donc quand on définit un objectif:

1- il est clair et précis

2- il tient en général en une phrase. 

3- les réponses sont dans la phrase.

Plus simple encore:

Demain de 10h à 11h je vais faire un footing de 30 min.

Cible précise: Quoi? Mon objectif est de courir 30min

Temps “défini”:  10h à 11h

Quand: demain

La mesure? 30min Ici on mesurera notre réussite au temps de course tenu.

Réaliste? J’ai le pied dans le plâtre est ce réaliste de me dire que je vais courir? Ou alors je suis en forme, J’ai des baskets de running, j’ai un parc accessible, j’ai un jogging propre et ça s’intégre ma décision de reprise d’activités sportives?

Realisable: j’ai déjà couru 20min (par exple) ce n’est pas trop ambitieux de ma part de passer de 20 à 30 min?

Des fois ce sont des choses que nous faisons instinctivement et des fois non.

 

B- Décliner les rêves en objectifs

0fe52d7627d5c238b174179615695e31.gif

Une fois que nous avons compris où est le rêve, où est l’objectif. On comprend que les objectifs concurrent à la réalisation du rêve. Donc on décline tous les rêves …ça peut-être très long!!!!!

Plus le rêve est grand, plus les objectifs sont nombreux, plus la réalisation est longue. Donc il faut s’armer de patience. Et surtout ne pas hésiter à revoir ses objectifs si on se rend compte qu’ils ne s’intégrent pas ou plus dans notre vision ou qu’ils n’étaient plus d’actualité ou cohérents. Ou tout simplement mal définis.

 

C- Tenir compte de sa réalité

Je re-insiste dessus. C’est le réalisme dont on parle dans la définition d’un objectif. Vous savez que j’ai lancé un magazine et dans ce projet je me suis retrouvée à me demander: est-ce réaliste pour moi de vouloir le faire de telle façon. Est-ce que ma réalité est cohérente avec ce que je veux faire? Je vis en France, j’ai un travail, une famille…quelle est MA réalité par rapport à mon projet?

C’est hyper important car ça aide énormément dans la re-définition des objectifs.

 

Comment atteindre ses objectifs

cache_32089875.jpg

Nous avons des objectifs, nous devons les atteindre! Et encore une fois je suis en route avec vous car je suis encore en train de travailler sur ces points.

 

A- Faire

Hahahahahaha oui aussi basique que ce soit il faut FAIRE…passer à l’action.

Agir, se mouvoir…si tu poses un objectif et que tu n’agis pas tu ne risques jamais de l’atteindre ni de le louper.

Donc prendre la résolution de FAIRE.

 Comment FAIRE?

C’est la partie du match qui est très difficile parce qu’elle en appelle à la volonté de tout un chacun.

1- être ambitieux: le niveau d’ambition qui nous pousse à agir. Parce qu’on veut plus que la moyenne on fait plus que la moyenne. L’ambition se travaille.

ob_09930c_shutterstock-88500487

2- accepter la pression sociale: oui moi qui refuse toute forme de pression sociale aujourd’hui je dis qu’il faut accepter de la subir pour pouvoir faire. C’est mathématique, tu vas faire ce que tu dois. Mais attention à ne pas devenir esclave.

 

B- Ne plus rien repousser

Mon combat!

Ce combat est un combat quotidien et permanent. Ne pas procrastiner. Chers #Unchained, C’est un poison mortel!!!

Ne plus rien reporter, c’est travailler son muscle Volonté et chasser la facilité.

Comment ne plus rien repousser

effective-guide-procrastination.jpg

Cette méthode n’a pas encore fait ses preuves hein mais bon je partage:

1- être rebelle à nous ! Oui oui décider de faire l’opposer de ce que nous aurions fait.  Tu décides de faire ce que tu dois faire! Dès que c’est le moment tu te lèves tu fais. Tu te bats contre cette voix qui te dit : demain…dans 5min …tu lui dis non ! Maintenant! Sois rebelle à toi même. Évidemment ceux qui n’ont pas ce problème ne vous rebellez pas contre votre capacité à faire!!! Surtout pas 😂😂😂 restez là bas!

😂😂 OK ce n’est pas scientifique et je travaille moi-même encore dessus!

2- dessiner mentalement le schéma de ne pas faire maintenant. En général c’est un schéma bancal qui mène vers le chaos donc on ne veut pas y aller donc ça nous pousse à faire maintenant.

 

Ceci n’est pas une liste exhaustive mais je donne des petits trucs que je teste sur moi et qui fonctionnent plus ou moins en fonction des cas.

 

C- Être ou Rester focus

 

Ne jamais perdre de vue l’objectif fixé en amont. En fait on est très facilement distrait et du coup on peut très vite perdre nos objectifs de vue. Donc il faut toujours se rappeler nos objectifs. Et identifier très vite les distractions qui nous éloignent de notre cible.

gif-2.gif

 

D- Terminer ses courses

(J avais ecrit un papier dessus d’ailleurs)Encore un de mes combats.

Pour atteindre ses objectifs il faut faire (commencer) et surtout “finir”!

Si nous nous s’arrêtons en chemin nous ne saurons jamais la fin. Donc peu importe la difficulté il faut aller au bout de la démarche.

Dans le cas du livre à lire si au bout de 10 jours je n’ai lu que 5 pages, je dois revoir la mesure 5 pages par jour ou alors le temps imparti(les 2 mois). J’avais tendance à être paralysée lorsque je réalisais que je n’atteindrai pas un objectif.

Ça me bloquait littéralement. Et je m’arrêtais…j’arrêtais tout et je ne faisais plus rien. Je bouclais sur je-ne-vais-pas-y-arriver …jusqu’à ce que je parle à mes amies de ce blocage. Et elles m’ont dit mais “decale nooooonn?!” 😂😂😂😂😂. Le déclic de ouf…

giphy-1

Nous devons nous réajuster en permanence mais finir.

Dans la vraie vie les choses ne sont pas toujours aussi cartésiennes mais essayer d’intégrer ce type de réflexe dans son quotidien est un challenge intéressant. Encore une fois ceux qui sont déjà là, restez là-bas ooohh on vous rejoins sous peu!!!

 

Voilà!!! C’est tout!!! Je retourne à ma life.

Mais parce que 2018 est mon année réalisation, dites-moi si vous êtes partant(e)s pour qu’on fasse un goal challenge 2018. Se donner entre 1 et 4 objectif pour 2018. Et voir si nous arrivons à le définir et à la fin de l’année le réaliser avec la grace de Dieu.

1 objectif rdv en Dec

2 objectifs rdv en juin et Dec

3 objectifs rdv en mai/sept/Dec

4 objectifs rdv en avril/juillet/sept/Dec.

On pourra faire des évaluations de mi-parcours.

 

Qu’en dites-vous?

 

Bonne année encore!

It was LydiaUnchained about nu year!!!

Moi et mes amies quand 2017 a tiré sa révérence.

friendship-9a0b69db14e115903f69a25a5f4a1b85.gif

 

 

 

 

 

 

Qui ne dit mot, consent.

Hello, hello, hellooooooo!!!!

Bonjour, bonjour, bonjourrrr!!!!

J espère que vous allez bien mes #unchained fellows!!! Moi oui. Je bénis Le Seigneur pour ses bienfaits.

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un sujet qui a défrayé la chronique en France. J’ai commencé à écrire ce papier et je me suis dis que je le publierai plus tard. Quand tout ce serait calmé.

 

Commençons par la fin:

Il est de notre devoir en tant que citoyens d’éduquer, donner – fixer les limites à la société dans laquelle nous vivons.

 

Quelques vérités basiques:

orelsan-basique.gif

Les races humaines ont des histoires différentes.

Les races humaines sont de grands ensembles éparpillés dans le monde. Ces ensembles n’ont pas les mêmes parcours.

Aucune race n’est supérieure à l’autre.

La race noire n’échappe pas à ces vérités.

Je ne vais pas refaire le cours d’histoire mais comprenez qu’il y a des choses qui touchent à la race dans son ensemble et d’autres qui vont toucher une partie de cet ensemble du fait de son parcours et de son histoire.

 

On peut maintenant rentrer dans le vif du sujet.

 

Il y a quelques jours Mr Griezmann s’est rendu à une soirée déguisée et il arborait une tenue de harlem globe trotter. Jusque là tout va bien…mais il s’est peint de la tête aux pieds en marron..aka il a poussé son déguisement au bout pour être “noir”.

la-photo-tweetee-puis-supprimee-par-griezmann-dimanche-17-decembre

 

1- Ma réaction non MES réactions

  1.  

    La 1ère …Mais il est con ou quoi? (Et je suis passée à autre chose.)

    Et puis en me balladant sur les RS notamment des comptes twitter de certaines “personnalités publiques” …qui “soutiennent” le joueur…j’ai lu des choses…

    Morceau choisi: “il est ami avec tous les blacks de l’équipe de football…”

    Ma 2ème:  what???? j’ai eu envie de dire “ta bouche toi! Tais toi de grâce ne dis rien si c’est pour dire çà”

    Et un autre “être black n est pas une tare…se déguiser en black n est pas une insulte”

    Ma 3ème: maiiiiiis…tu sors d’où???!!!!$@/$”$”^_=!+× 😲😲😲

    En gros pour apporter leur soutien à AG les “gens” ont –je vais rester polie– dit des choses tellement grotesques et invraisemblables que je me suis donc arrêtée sur cette histoire.

    Sachez que les commentaires à l’autre extrême le traitant de raciste étaient tout aussi nauséabondes sinon pires…

    Par curiosité, j en ai parlé à des collègues et amis (toute race confondue je précise)…et là mêmes réactions : ‘il est amis avec des “blacks”‘…’ça ne choque pas’…’c’est juste une blague’…”c’est rien”….

     

    Ma 4ème réaction: en fait il y a un problème très très profond. Qui ne dit mot consent et c’est très très dangereux.

     

    Pour éliminer toute pollution posons d’autres bases:

    • Griezmann est-il raciste: selon moi non.
    • Griezmann avait-il conscience de la portée de son acte: visiblement non, mais je considère que quand tu es fan de quelqu’un…tu connais son histoire donc tu évites certaines choses.
    • Ce papier concerne t-il Griezmann? non
    • a t-il fait un blackface? :  En se déguisant ainsi veut-il amuser la galerie? Ou qu’on admire la qualité de son costume …le soin qu’il a mis dans les détails? Je ne suis pas dans son coeur pour juger son intention. Je vois ce qu’il a fait et je dis ne fais plus ça stp.

     

  2. 2- Le débat sur le blackface

 

C’est un non débat. Si vous vous rappelez plus haut j’ai parlé des différents groupes de races humaines qui avaient des histoires différentes… Ayant vécu au Cameroun et en France le #blackface ne touche pas personnellement parce que non seulement je n’en ai pas souffert mais je n’ai pas dans mon “histoire” eu à le ressentir…donc c’est une notion assez lointaine. MAIS pour autant, j’en ai entendu parlé et j’ai lu ce que c’était. En lisant je me suis sentie concernée parce que cette moquerie était faite aux dépens des noirs dans leur globalité. Pour rappeler aux noirs combien ils étaient inférieurs et ridicules et risibles. Avec le temps la société a jugé bon d’enlever les mimiques, et tout le folklore mais çà n’enlève rien à la naissance de cette pratique…racisme des blancs supérieurs qui vont moquer les noirs. DON’T DO – NE FAITES PLUS

 

3. Le débat sur l’importance du sujet

 

Je me suis entendue dire: L’affaire Théo est plus grave…L’esclavage en Libye est plus grave…Il y a des tas de sujets bien plus graves qui n’ont pas retenu l’attention de tous autant qu’il faudrait mais est-ce pour autant que celui-ci est moins important?

Je ne le pense pas! Ma pensée est que tous ces sujets “plus graves” ne sont que les conséquences des “çà ne me touche pas”…”çà ne me concerne pas” …”arrêtons l’auto victimisation” …”nous les noirs on exagère” que nous balançons à tout va dès qu’un sujet nous “concerne”. Résultat nous ne faisons rien, résultat des Théo se font agresser…d(autres sont réduits à l’esclavage. Pensez-vous que ce qui se passe en Libye soit nouveau ou que personne n’ait jamais tiré la sonnette d’alarme?

 

4. Mon malaise sociétal

 

 

J’espère que vous me suivez toujours. Le problème qui se pose est qu’aujourd’hui la “société”, les noirs en premier, a (ont) fait en sorte que les choses importantes concernant les noirs sont devenues tellement normales qu’on y voit tout de suite le mal à les décrier.

Ce sont les noirs qui montent aux créneaux pour dire comment ce n’est pas grave. Ce sont eux en premier qui ne comprennent pas que certains puissent s’offusquer de ce “déguisement” mais c’est encore les mêmes qui vont demander qu’on prenne leurs “autres” causes au sérieux.

 

Nous sommes dans une société où on nous a tellement lavé le cerveau, et je pèse les mots que nous avons, nous les noirs plus conscience de l’impact d’un salut nazi devant un juif que d’un blackface “dilué” à notre propre encontre.

 

Nous sommes dans une société où parce que les “blancs” estiment que nous nous “plaignons” trop, nous arrêtons de dénoncer ce qui n’est pas normal. Victimisation vous appelez çà…et c’est eux qui ont choisi le mot. A t-on dit aux juifs qu’ils se plaignaient trop quand ils refusaient les blagues sur l’époque Nazi?! Je ne veux pas entrer dans un débat de “souffrance” mais appliquons aux uns et aux autres les mêmes jugements et considérations.

 

Pourquoi, lorsque je déguise ma fille en blanche neige je ne la peins pas en blanc? parce que la couleur de peau ne fait pas partie du package, alors pourquoi quand il faut représenter un personnage noir, çà devrait être inclus dans le package? et je devrai l’accepter comme normal? alors que l’inverse ne l’est pas?

Parce que nous l’avons reçu en héritage, de Michel Lebb à nos jours nous avons ri avec les gens qui le faisait, ou nous n’avons rien dit quand les gens le faisaient. Donc nous avons accepté.

Ne me brandissez pas les photos de Snoop en blanc si ce n’est pour corroborer ce que je dis, utiliser une couleur de peau pour se déguiser çà ne se fait pas. Ne me brandissez pas non plus les films où les acteurs se peignent en blanc ou en noir parce c’est pour se moquer, donc çà ne se fait toujours pas et si le but était une prise de conscience collective ce ne sont pas des acteurs noirs ou blancs qui manquent pour jouer les rôles des personnages principaux.

 

Prenons conscience que quand nous ne disons rien, ou que nous minimisons, nous donnons le droit aux autres de faire n’importe quoi. C’est à nous d’apprendre à la société dans laquelle nous vivons les limites à ne pas franchir nous concernant. Ce ne sont pas les extra-terrestres qui sont venus nous faire comprendre que la shoah n’a rien de drôle, donc ce ne sont pas eux qui vont faire comprendre à TOUS que le blackface est né dans la fange du racisme et qu’il doit y rester.

Ce n’était pas drôle à l’époque de l’esclavage ni de la colonisation, ce n’est pas drôle aujourd’hui çà ne le sera pas dans 100 siècles et ce peu importe le “noir” que tu es. Et si tu n’es pas capable de comprendre la souffrance d’un peuple juste en tant qu’être humain alors je compatis.

 

 

C’était LydiaUnchained about unequal society!

 

 

 

ADICOMDAY(S)…

…vu(s) depuis les barreaux…

djo! j’ai regardé les ADICOMDAYS comme l’enfant de la barrière.. il n’y a que les enfants de barrière qui peuvent comprendre. Mais comme nous sommes entre #unchained, j’essaie quand même de vous décrire ce que c’est…ceux qui ont une maison…c’est comme lorsqu’il y a une bagarre au quartier et tu as interdiction de te mêler à la foule mais que tu veux absolument voir. Alors tu cherches le moindre espace pour guetter ce qui se passe de l’autre côté de la barrière, ou alors quand tu es dans ton immeuble et que tous les enfants jouent en bas et toi tu es au salon… tu ne peux à peine tourner le cou pour guetter ce qui se passe dehors…

Voilà dans quel état j’étais

gif-anicryun-10je suis pourtant à Paris...

Bref il en coûtait 200eur pour participer. Mais ce n’est pas le prix qui m’aurait dissuadé car je considère ceci comme un investissement et si j’avais eu l’information que j’attendais plus tôt, j’aurai payé le prix.

Bon qu’est ce que c’est exactement:

A pour Africa

Di pour Digital

Com pour communication

Day(s) pour jour

Où? c’était à Paris…oui P A R I S …il faut bien commencer quelque part non ? Vraiment ta question là je n’ai pas la réponse, le jour où je rencontre l’organisateur eyes to eyes *walaï bilaï, je lui demande.

Sinon, vous savez que je suis “accro” aux réseaux, et je crois que c’est le prolongement de ma convivialité naturelle….

lap30

Donc j’ai vu cet évènement comme :

  • une grand messe des acteurs digitaux de l’Afrique francophone…pardon les anglo sont trop loin pour nous.
  • une occasion d’apprendre de ceux qui sont “avancés” en la matière
  • une moyen de parler encore et encore de mon magazine Le Pas Féminin …réseautage. Bref un moyen de joindre l’utile à l’agréable.

Comme j’étais free je suis restée connectée on twitter et bekast pour suivre les discussions et regarder les diverses video live (ahhh les réseaux).

Je ne peux pas décrire l’ambiance mais il y avait une belle programmation que vous pourrez revoir ici et Les intervenants là

Non je n’ai pas été payée. Juste que je suis curieuse de l’impact du digital sur nos vies et du champs des possibles offerts et ouverts pour les africains.

Je sais que la prochaine édition sera en CIV mais c’est tout…

 

Je trouve que l’Afrique a, comme qui dirait, le cul entre 2 chaises. Dans ce sens où nous accusons des retards énormes en matières d’infrastructures de base dans beaucoup de pays et de l’autre côté, nous sommes plus ou moins, à la page des dernières évolutions digitales. pas d’électricité mais téléphones portables…pas de compte en banque mais porte-monnaie électronique…

Ces écarts poussent à la créativité des jeunes du continent mais aussi créent, selon moi un trou d’air. La nature ayant horreur du vide, il est comblé par les plus “prêts” et “équipés” donc réactifs  qui ne sont pas souvent ces africains…ce qui revient à annihiler les créa des locaux à moins d’une innovation ou concept novateur.

(J’ai toujours pensé que notre retard ferait notre avance surtout énergétiquement. Au lieu de se détruire à coup d’essence et de diesel pourquoi ne pas s’industrialiser “vert” directement?  En quoi la digitalisation de l’Afrique pourrait répondre à ce genre  de défi ou de réflexion.)

Je suis sans doute en train de mélanger plusieurs notions mais çà fait sens dans ma matrice.

Sinon, Il y a eu un débat sur le côté vase clos de l’évent …entre “influenceurs”… qu’est ce? …est ce utile?…D’aucuns ont reproché l’intra congratulation quasi égocentrique de la sphère des influenceurs…encore une fois, je n’ai pas été payée mais Je dois quand même dire que les personnes présentes ont travaillé, et travaillent dans leurs domaines respectifs à une autre visibilité de l’Afrique. Un regard de l’intérieur, plus juste, plus avéré ce que nous recherchons tous depuis longtemps. Et le fait d’influer sur les consommateurs et la façon dont les entreprises s’adressent à leurs consommateurs est le fruit de ce travail. Même Kim Kardashian est une “influenceuse” qui doit bosser. Je pousse le bouchon volontairement pour dire que je ne vois rien de mal à cela. Et si le terme “influence” dérange il faut donc en trouver un autre. But at the end of the day the result is the same.

J’apprécie que cet évènement n’ait pas vocation à rester dans la capitale parisienne pour parler de l’Afrique…j’attends les retombées concrètes car il devrait y avoir un avant les #adicomdays et un après.

La mise en avant de l’Afrique par le Digital est réelle et il faut en avoir conscience. C’est ce que je retiens de cet évènement.

Lydia Unchained about african digital communication day.

*walaï bilaï = juré craché

Mr Speaker Tour

Mes #unchained,

Plus que 4 jours avant le top départ du Mr Speaker Tour.  Je vous avais promis de vous parler de mes aventures avec mon bébé le magazine Le Pas Féminin . En voici une qui sera j’en suis sûre enrichissante. Je fais une petite revue qui me permettra de dire si oui ou non “l’évent” a tenu ses promesses 🙂

Vous savez que je ne vous donne que des bons plans right? Alors GO!

MrAfrica

 

Le Concept 

En résumé: tu veux bien parler? viens!

More seriuosly 🙂 , il s’agit de proposer à des cadres et/ou entrepreneurs, et autre autodidactes un ensemble d’éléments pour maîtriser l’art et la manière de prendre la parole en public. Car c’est un véritable frein pour beaucoup et qui pourtant, maitrisé se révèle un véritable tremplin.

Je dis: Si tu veux devenir Michèle O ou Oprah W???… c’est pour toi

Pendant que j’écris ceci…une question me vient…les africaines avec de tels talents d’oratrices?…mince je sèche, je vais chercher des références féminines en la matière…;-)

 

L’ Orateur

mrafrikcopyright MrAfropolitan

Le parcours du jeune homme est impressionnant, la rumeur ne donne pas son statut matrimonial mais je peux dire ceci:

  • Il est aussi connu sous le nom de Mr Africa pour son engagement auprès du continent, il veut vous aider prendre conscience de vos capacités pour changer le continent.
  • Il est considéré comme le Dale Carnegie africain…je suis allée chercher pour comprendre 😀
  • Il a fondé l’association Carlton Smile Charity, vous avez certainement vu passé la campagne #smile4peace en faveur des populations qui subissent la guerre contre Boko Haram au Nord Cameroun. #stopbokoharam
  • Il a écrit en 2014 l’ouvrage “The what, why, how of Charity”livre

 

  • Le Congrès américain lui a même décerné un award…
1204814.gifoui oui ce n’est pas le “qui veut”…souffrez que je le mentionne!
  • Les TEDx c’est lui
  • Les conférences , séminaires…toujours lui…il a une certaine expérience.

Bref je m’arrête là….une véritable curiosité pour moi, je vais seulement lui demander comment et quand il a fait tout çà…ha je n’avais pas précisé que j’y serai?

 

Le Format

Je dirai participatif, parce que dans le programme annoncé, il y a:

  • des tests de niveau d’aptitude à prendre la parole
  • des cas pratiques
  • des partages sur les concepts clés de l’art oratoire

Je confirmerai post-event.

 

Le Tour 

Mr Speaker Tour…Qui dit tour, dit déplacement. Donc Il sera présent à Paris le 11 Mars. Ensuite au Cameroun, au Gabon et en Afrique du sud.

Pour les places c’est ici : https://www.eventbrite.fr/

Il y a une promo groupe qui est intéressante: 6 personnes pour 100eur! çà vaut le coup!

 

Mon appréciation?

Je n’ai jamais assisté à ce type d’évènements, donc je suis assez curieuse. L’emballage me plait donc je vous dirai pour le contenu later.

 

En espérant vous rencontrez le jour J

 

C’était Lydia….#unchained about speaking in public.

Dear Cameroon

Hello peeps!

Au moment où 2015 est en train de s achever je reviens poser mes tripes sur ce Blog.
Ça fait un moment que je n ai pas écrit et je comptais faire une genre de ‘dear 2015’
Mais j ai envie de dire ‘dear cameroon’

J ai vécu une expérience destabilisante et troublante il y a quelques jours, qui une fois de plus m’a “unveil” les yeux à propos de la réalité de ce pays qui s appelle le Cameroun.

So dear Cameroun quand est ce que tes valeurs ont cessé d “être” et sont devenus un paillasson national…

paix – travail – patrie

3 mots sur lesquels les camerounais s asseyent allègrement et consciemment…

(Nous étions le 27 décembre 2015)

J avais commencé à écrire l année derniere et je me suis arrêtée en chemin. J’en suis heureuse parce que j ai pu peaufiner ma réflexion et arriver à un constat amer: tout est à faire.

Non, même pas à refaire car rien n’a été fait au préalable. J’aime avoir l image de Sodome et Gomore que Le Seigneur a détruite à cause de la perdition qui s’est installée dans cette ville.

Non, je ne souhaite la mort de personne mais un lavage de cerveaux à grande échelle et une prise de conscience massive.

La faute au voisin

J’ai vécu des scènes qui en cas isolés, m aurait fait dire…ce sont des personnes en particulier mais quand 90% des personnes ont le même comportement …il faut se demander ….how come? Comment cela a t-il pû arriver?…

(Une fois de plus je m’étais arrêtée là…nous étions le 17 janvier)

Je reviens pour finir une bonne fois pour toute ce texte. Je vous assure que je n’ai rien changé aux paragraphes précédents. Je sais seulement que je suis moins passionnée qu’ à l’époque.

La faute à l’autre, est une vérité universelle au Cameroun. Quoiqu’il se passe c’est la faute de celui d’à côté.
Le camerounais n’est pas poli, est sous éduqué…c’est à cause du système éducatif, qui lui même est bancal à cause du ministre, qui est corrompu à cause du président.

Les parents oublient leurs responsabilités de 1ers éducateurs…l éducation de base…du cadre familial ou religieux…

Les camerounais sont escrocs et corruptibles parce que c’est le système…on va faire comment? Est ce qu’ils ont oublié qu’il y a l’option je refuse quitte à me retrouver à la marge? C’est dur mais je reste convaincue que c ‘est ce même choix qui fait l’admiration pour les héros et qui au soir de votre vie, vous fait dire je suis fier de moi.

Je peux aller plus loin mais je sais que vous serez capables de décliner ceci et trouver des milliards d’exemples pour allonger la liste.
Et nous arriverons tous au point suivant, le camerounais a perdu sa capacité à être responsable de ses choix. Il n’ assume pas, car il est mieux de se dédouaner et de Justifier ses travers parce que “c’est comme çà noooon?.. on va faire comment?”

Encore récemment une jeune femme devenue personnage public, justifiait ses choix de vie par les décisions des autres…j’assume mais je l’ai fait à cause de … parce que l’autre voulait…parce que c’est comme ça que ça se passe…

Le libre arbitre a donc foutu le camp?

How come dear Cameroon?
Quand sommes-nous devenus des moutons? Quand est ce qu’un acte a arrêté d’être le fruit d’une conviction personnelle? A arrêté d’être un choix basé sur des valeurs intrinsèques? A arrêté d’être une responsabilité assumée?

Une vieillesse enracinée et une jeunesse ensommeillée

Je vis dans un quartier populaire, akwa et dans mon quartier, j’ai vu la jeunesse sombrer littéralement dans l’alcool…
Il y a plus de bars et débits de boissons que de bibliothèques et lieux de culture dans la ville de Douala. Je n’ose imaginer sur le reste du territoire….on mange la culture? On mange les livres…?

Et encore là, le camer me dira…oui c’est un secteur ouvert…l état ne pose pas de problèmes…
Cela voudrait-il dire que l’état oblige l’entrepeunariat dans ce seul secteur? Et quand bien même ce serait le cas faite le bien!
Transformer un monument historique de la culture d’un peuple en bar/restaurant?…how come?

Je me souviens avoir lu un passage biblique et dans un autre ouvrage ces deux choses:
– excès de manger et excès de boire…et l endormissement est là…et la pauvreté te surprendra comme un voleur
– lire c’est savoir, savoir c’est pouvoir, et moi d’ajouter pouvoir c’est se mouvoir, se mouvoir c’est avancer, avancer c’est changer ou du moins essayer de…

J’ai quelque peu modifié les paroles de la bible mais la substance y est. Et on comprend vite pourquoi les jeunes sont dans l’obscurité et les méandres de la boisson au lieu d’être plongés dans la lumière et le savoir. Un jeune qui rêve et qui sait est dérangeant…

How come dear cameroon?!

Cette vieillesse immuable qui refuse le changement.

Ce refus de faire autrement est un blocage et encore une autre façon de se dédouaner…et de rentrer dans le “on va faire comment?”

Cette jeunesse ensevelie dans l alcool…oui ensevelie car je ne pense pas que noyée suffise pour exprimer ce que je vois.

Pas une fois lors de mes voyages un de ces jeunes que je côtoie ne m’a demandé un livre…ne m’a demandé de l’aider à monter un projet…ne m’a demandé de lui apprendre à écrire…à lire..ils veulent tous...même 1000f nooon?! Avant de retourner leurs talons vers le bar où ils étaient assis.

Un jeune voulait me vendre une toile…je lui ai proposé d’aller l’exposer en galerie d’art chez une connaissance…il a préféré la garder un an en attendant mon retour et les euros qui viendraient avec…
Refuser d’investir dans “demain”, avoir quelques miettes aujourd’hui …voilà l’état d’esprit du camerounais de base.

Qui nous dira si sa toile exposée lui aurait valu d’autres demandes durant cette année …mais je sais avec certitude que les cfa auraient fini en alcool et autres bières. Alors je ne donne pas d’argent car j’ai plus à donner!

Une jeunesse qui ne rêve pas? Qui ne croit plus…dont les muscles semblent atrophiés et les cerveaux vidés.

Je vous parle du plus grand nombre et non de “l élite” …ceux qui ont accès de par leur naissance, ou de par leur portefeuille à une certaine éducation. Car ne croyez pas que tous les camerounais soient dans cet état végétatif du “des miettes tout de suite valent mieux que peut être demain”
Je reparlerai de cette élite plus tard.

How come dear Cameroon?!

Comment se fait-il que tu en sois arrivé là? Ou est ce moi qui ne réalisait pas à quel point tu marchais sur la tête?

L argent est devenu dieu à la place de Dieu. Au nom de l’argent on vend ses enfants…on vend son corps, son âme…

A quel moment sortir avec un homme marié est-il devenu normal au point de demander des conseils sur comment entretenir cette relation?

A quel moment dire à ses enfants de respecter les adultes … les lois, les règles a t-il cesser d’être une base?

Comment des adultes se permettent de quasiment saccager un hôtel sans penser aux conséquences de leurs actes? Et pire encore trouver cela normal et mérité…😨😨

Pourquoi tout le monde se croit donc tout permis à tout moment? La menace est n’est plus une forme d’expression mais LE moyen d’expression de toute une population.

Une vieillesse “perdue”, une jeunesse volontairement abrutie. Quel avenir? Quand on sait que la jeunesse a besoin de repères, d exemples forts pour lui permettent de rêver…et que ceux ci sont derrière un tube catodique et les si géniaux réseaux sociaux, et non au milieu et à côté d’eux ….ah pardon si ils en ont à côté…piment et feyman…notre Amour, Gloire et beauté.

Les ravages de la fuite des cerveaux

Quand je regarde autour de moi, je me dis, que normalement l élite devrait tirer les moins nantis vers le haut. Mais dans le cas de ce pays si riche, c’est le bas qui lead.
Le haut qui est encore présent s embourgeoise et s’autofréquente. De sorte qu’il se crée des couches de vases clos quasi imperméables, qui ne se franchissent que par le “réseau”, l’ argent ou le sexe…Le mérite? Le travail?
Pas de contact entre l élite et le “peuple” … regardez les quartiers, les lycées/collèges.
Cette ségrégation existe dans tous les pays du monde mais elle nuit à ce pays car la classe tampon est inexistante.

Le haut absent…Celui qui s exile vient réduire de plus en plus l espoir de tirer tout ce peuple vers le haut. Je me suis imaginée tous ces ingénieurs…médecins…entrepreneurs perdus par découragement. Ces personnes qui ont voulu le faire et qui ont baissé les bras auraient grossi les rangs de ceux qui tirent vers le haut, ce pays.
C’est une véritable perte pour le cameroun qui n’attire même pas les siens.

Aucun chiffre n étaye ma théorie, je sais mais la réalité ne l’infirme pas pour autant.
Il ne reste pas les meilleurs…il reste les bons et ils sont trop peu nombreux pour impacter l’ensemble.

Et quand je parle d élite j’ai un peu mal à mon vocabulaire car je devrais dire les privilégiés … car il ne s’agit pas strictus sensus de ce qu’on appelle élite mais ramené à mon cher pays…privilégiés et élites se confondent presque.

Ni camerounais mi ovni

Parce que le camerounais n’aime pas réellement son pays mais en est fier outre mesure.

Il attend tout des “dirigeants” mais ne se demande jamais ce qu’il peut faire pour son pays.
Acte citoyen? Connaît pas!
Être citoyen? C’est pour les autres! On mange çà?
Personne ne fait rien pour rien. Personne n’aspire à la gloire, à la postérité. Tous ceux là sont morts ou alors ceux qui ont l’argent…oui on en revient toujours à lui. Pire vous entendrez …c’était avant…

How come dear Cameroon?!

Un pays où les gens meurent aux portes des hôpitaux faute de deniers pour la simple admission dans l’établissement.

Un pays où le gouvernement interdit des tenues vestimentaires…alors qu’il ne met en place aucune campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes.

Un pays où la débrouillardise( j’entends ici le culte de l’à-peu-près), et l’escroquerie sont devenus des métiers respectés et respectables.

Avoir une grande maison, une belle voiture, une femme et de multiples “bureaux” ou alors se faire entretenir par un homme marié, sans effort, est le cameroonian Dream. Facilité, vanité.
Pourtant ils oublient que même le plus grand sportif de l’heure se lève aux aurores pour aller travailler et mériter son salaire.

Mais fiers de parler d’un cameroun puissamment doté…

Oui

Dieu seul sait qu’il a tout donné à ce pays … du sol au plafond il a béni ce pays. Il l’a arrosé d’intelligence, d’amour, de volonté, de potentiel, de possible, de ressources naturelles, d’espaces…

Voilà ce dont ils sont fiers, ces camers. Ils ont tellement tout en quantité qu’ils s’en enorgueillissent et laisse ce tout dépérir sous leurs yeux. Un peu comme si on avait pris une photo du Cameroun dans les années…je sais pas 80 et on l a imprimé et collé sur les yeux de la masse. Tout se détériore mais eux ils voient autre chose.

Mais comme dans le village gaulois, des hommes et des femmes résistent. Ceux ci ont la foi. La véritable foi qui déplace les montagnes.
Cette ferveur qui les rend uniques. Ces vieux qui ont refusé le “système”, ces jeunes qui font bouger la ligne aussi imperceptiblement que ce soit …Sont là.
Ils sont au charbon. Se battent pour un avenir meilleur.

Ces parents, vestige de la capacité à faire ses propres choix et non le choix du plus grand nombre…Celui de la facilité, sont là pour nous rappeler que rien ne vaut sa liberté.

Il y a demain. Oui ce demain qui est synonyme de nouveau, renouveau. Parce qu’autant il est vrai que je constate “aujourd’hui”, autant il est vrai que demain est le champs du possible…des possibles…de l’espoir.
Demain se construit aujourd’hui et je sais que les graines sont plantées en ce moment par des individualités. Je ne puis toutes les citer car je ne les connais pas toutes, mais je les ressens. Je les vois autour moi. Autant que je vois la souffrance et la misère.

Dear cameroon,
Je dresse un portrait amer mais volontairement plein d’espérance. J’ai vu pendant un voyage…en une compagnie… le reflet de ce que tu es.
– Quelques personnes pleines de bonnes volontés faisant admirablement leur travail, dont la moitié ou plus, baissera les bras.
– Une hiérarchie absente, voire inexistante en moment de crise
– Des passagers mal élevés, irrespectueux de tout et y compris d’eux-mêmes, inconscients.
– Une organisation/institution incapable de communiquer clairement et correctement…

Oui tout çà je l’ai pris en pleine tronche. Et j’ai une fois de plus grandi dans ma perception de ce pays.
Une fois de plus j’ai su comment m’investir et diriger mes projets.
Il faut choisir ses combats, dear cameroon, je connais les miens. Je ne sais pas si j’aurai l’opportunité de les mettre sur pieds mais j’ai espoir.

Après cette lecture, ne vous dites pas je n’irai pas au Cameroun, dites vous que tout est à faire. Dites vous si j apprends à une personne la politesse c’est une goutte dans l’océan mais c’est MA goutte, tout le monde n’a pas besoin de le savoir. Juste vous c’est suffisant. Vous ignorez les autres gouttes qui s’y versent…soyez juste conscients que ce sera ardu.

L’éducation devrait être notre cheval de bataille à tous. L’apprentissage des bases de la vie en tant que citoyens.

Bref…C’était encore moi et mes tripes. J étais très énervée, je me suis calmée et puis un autre fait divers m’a encore énervée…😂😂😂😂 oui les montagnes russes.

Tous les camer ont un rêve…et toi quel est ton rêve pour le cameroun?

#Unchained about Cameroon!

Ma réponse à Mr Njonga

Ce matin je suis tombée sur ceci…

image

Avec entre autres images pour appuyer ce post:

image

Et je me suis dit…Le 237 marche vraiment vraiment vraiment sur la tête…

Peut être que je ne suis pas encore assez mâture…ni expérimentée pour voir au delà de ce post…comme on dit mes yeux ne sont pas encore assez ouverts.

Qu à cela ne débat est ouvert et voici ma réponse à Mr Njonga:

“Bonjour Monsieur Bernard Njonga- Officiel…avec tout le respect qui vous est dû…quel est le but de votre post? Dénigrer les Camerounais…booster la production nationale?
Quel rapport entre la mendicité et l objet de cette opération?
Quel rapport entre la mendicité et la guerre? Quel rapport entre la mendicité et l importation des produits consommés.
Qu’avez vous fait en soutien aux personnes déplacées à ce jour?

Je tremble même en vous écrivant car je suis outrée par ce que je lis et j espère avoir vraiment mal interprété vos propos.

Juste une question pensez vous SÉRIEUSEMENT qu un déporté de guerre ou un soldat va refuser de manger des sardines parce qu’elles sont importées??????????? VOUS ÊTES SÉRIEUX??????????

Une autre question pensez vous que nos soldats ont demandé quelque chose? Ont mendié? Ou bien que connaissant la réalité de la situation des personnes ont cherché un moyen de montré leur solidarité?

Pensez vous que les participants soient des mécènes qui ont des plantations à perte de vue ou autres productions et se sont dits bah non je ne vais pas donner mon régime de plantains mais des pâtes…

Ou encore que les organisateurs se sont dits surtout pas de produits locaux svp…srtout …que des produits importés svp…

Si vous répondez oui à une seule de ces questions je ne répondrai plus rien.

Il faut arrêter la critique pour la critique. Je vois dans cette opération de la solidarité et non de la mendicité ou le refus de consommer local.

Ne mélangez pas les combats svp…battez vous pour l agriculture mais reconnaissez que chacun apporte son soutien au soldat et aux familles déplacées à sa façon. Si vous avez des produits locaux apportez les c’est tout!
Ceux qui ont des pâtes apportent…
Faites le tour des plantations et demandez à chaque planteur 1 caisse de sa production. Je suis sûre qu’ils seront ravis.

Vous voulez vous en prendre à l état allez y mais pas ici
Vous voulez éveiller la conscience des camer sur la disponibilité de produits locaux allez y (participez en en voyant des ignames… macabo…)

Les collectes de ce genre existent parrrrtout dans le monde je dis bien partout !!! Mm pdt les rentrees scolaires…Les gens sont dans le besoin…certainement par de nombreuses carences étatiques, donc c est à vous de remettre les choses à leurs places. Il s agit de solidarité rien d autre. La partie ou vous fachez contre l etat c est à part.
Apportez ce que vous avez pour eux. Les soldats ni leurs familles ni les participants ni personne dans cette opération ne mendie(nt) et ne refuse(nt) de consommer les produits locaux.

Arrêtez de mettre les Camerounais dos à dos en permanence. Arrêtez de dénigrer des initiatives qui ne sont pas les vôtres.
Apprenons à reconnaître que certains ont de bonnes idées, elles ne seront jamais parfaites mais au moins elles sont là.

Lors de la marche patriotique des gens se sont plaints de son inutilité pour les personnes dans le besoin…Now il y a des actions concrètes et directes …c est la mendicité…woooowww

Ça vous coûte quoi de donner une pomme si vous en avez 2?…vous allez la refuser parce qu’elle n est pas produite localement?????

Franchement…je suis super déçue …le militantisme ou la politique pour moi ce n’est pas ce que je lis ici.

(Dsl par avance pour les fautes).”

Ce post a t il été publié pour le buzz?

Qu est ce que la politique? il est temps que je fasse un papier dessus et surtout en Afrique et précisément au Cameroun.

Qu est ce que le patriotisme et comment le manifester…

Pourquoi un homme dont j apprecie le combat en vient à poster ce genre de chose?…

Et vous vous en pensez quoi?

LydiaUnchained about Mr Njonga’s post

De Moi à Stéphane

Bonjour StéphaneUnchained, oui tu fais parti des #unchained car tu as un parcours de “ouf”

Je me permets cette proximité qui j’espère ne t’offusquera pas. Je me sens plus à l’aise en te tutoyant. Ceci n’enlève en rien le respect dû au fait que nous ne nous connaissons pas.

J’avais commencé à écrire un papier sur la malhonnêteté intellectuelle quand l’annonce de ta situation administrative est arrivée sur les réseaux. Il s’agissait de parler du fait que nous nous mentons à nous mêmes et par ricochet aux autres, en leur présentant ce que nous ne sommes pas.

Du coup, ton cas est donc tombé à pic et passé le “buzz” médiatique, j’ai décidé de ré-adapter ce papier.

Ta situation

Pour revenir, sur les faits, il a été porté à la connaissance du public que tu serais “sans papier”. Un vaste terme qui a soulevé beaucoup de questions. Sans papier ou non français…? sans papier = non français? sans papier ET non français? A cela, tu as répondu avec un argumentaire pour le moins douteux qui a encore ajouté plus de confusion à la situation…D’autres informations ont encore filtré sur la durée de cette situation ou même sur ta situation professionnelle mais ce ne sont que des suites logiques à la médiatisation de ta situation. Au final, ce n’est toujours pas clair…quelle est-elle réellement? Il n’y a que toi qui le sache.

SANS PAPIERS

Pour les personnes de la communauté africaine vivant en France, un SANS PAPIERS est une personne qui n’a aucun justificatif pour séjourner/résider légalement en France (du simple visa, en passant par un récépissé jusqu’ à la carte d’identité française). Pour la presse (certains certainement) et les français qui ne connaissent pas forcément cet aspect du séjour en France (car jamais confrontés à cela) SANS PAPIERS, sous entend ne pas être français, ne pas avoir la nationalité française qui permettrait d’exercer des droits civiques dont tu te revendiquais alors un fervent garant.

Le titre de cet article qui a dévoilé ta situation administrative a certainement été choisi pour faire le buzz. Le moins qu’on puisse dire c’est que çà a fonctionné.

SENTIMENT D’ APPARTENANCE

Comme tu l’as vu, je ne suis pas là pour savoir si tu as un document qui justifie ta présence sur le sol français mais plus pour dire qu’il y a une profonde différence entre le sentiment d’appartenance et la nationalité. Et de plus, nous nous devons d’être honnête envers nous même au risque de se retrouver dans des situations telles que celles ci.

Pour aller dans le sens de ton argumentaire, j’ai été comme toi, et même pire, car pour moi les gens déduisaient que je suis française…”tu es française non? vu tu es née en France“…et je ne disais pas non! Mes amis, ma famille savaient les tenants et les aboutissants mais pour ceux qui n’avaient pas “besoin” de le savoir je taisais la suite…surtout dans le cadre professionnel car je voulais conserver mes chances d’avancer dans le processus de recrutement.

Je me suis toujours sentie “française”. Mes parents ont fait leurs études en France… se sont mariés ici… Mes tantes, mes cousines sont françaises, j’ai été à l’école primaire en France, j’ai fait mes études en France…ma grand mère a même été maîtresse  d’école en France…je peux te citer une palanquée de raison qui me faisaient me “sentir” française et nous sommes des millions à pouvoir en faire autant, nos cas sont très loin d’être exceptionnels…mais tout ce que j’ai cité plus haut, ne sont que des attaches… se sentir français, vivre en France, partager les opinions ou choix politiques de français ne fait pas d’un individu un français (et ceci est valable pour toutes les nationalités du monde) et tu le sais. Ces éléments apportent un plus à toutes les demandes mais ne font pas d’un citoyen un français.

HONNETETE OU DENI

Cette histoire donne l’amère impression que certains se considèrent au dessus des autres…nous sommes tous noirs en France et de France mais “je” ne suis pas venue à la nage. C’est très vrai! Tout autant que le fait qu’ une fois à la Préfecture de Police, vous faites le même rang et vous devez remplir les mêmes conditions, les mêmes cases à cocher pour prétendre à un séjour régulier sur un territoire qui n’est pas le vôtre.

Alors comment pourrait-on renier ce droit de séjour à l’autre? Alors que nous sommes en quête du même sésame? comment puis-je engager un combat qui n’est pas le mien? Comment aller défiler, militer aux côtés de personnes qui me combattent ? (Me = personne sans titre de séjour peu importe la raison)

Est-ce que je considère que ma condition de “sans papier” n’est pas la même que les autres du fait de mes attaches à la France…?

Comment puis-je accepter un poste à responsabilité nécessitant d’avoir les attributs de citoyen et de nationalité alors qu’en mon âme et conscience je sais que je ne les remplis pas???…Il ne faut peut-être pas être français, pour être président des jeunes de l’UMP, mais dis moi, dans quel pays du monde, une personne de nationalité étrangère viendrait diriger une partie importante d’un parti politique? …ici encore, est ce que je le fais en préjugeant du traitement plus rapide de ma situation de part mes attaches diverses?

Quelle aurait été ta réaction si tu étais simple membre du parti, en apprenant que le président des jeunes, se comporte et semble se revendiquer d’une nationalité qu’il ne possède pas encore. Ne serais-tu pas confus?

D’un autre côté, l’opposé de celui ci dessus, es-tu dans une logique selon laquelle, tu t’inclus réellement dans les personnes “sans papier” ou “en attente de régularisation/clarification de situation” – même si ceci n’est que momentané pour toi – et de ce fait, tu estimes que tu pourrais être reconduis à tout moment à la frontière. Mais aussi que tu ne mérites pas non plus le droit de vote…

Si c’est ton schéma, ceci me semblerait cohérent et tout à ton honneur, de t’infliger le même traitement que tu sembles préconiser pour les personnes dans certaines situations.

Mais reste toujours la question de prise de responsabilité, car si je vais dans cette logique, ton honnêteté morale ou plutôt ta volonté d’égalité de traitement pour tous, ne t-aurait-elle pas pousser à décliner cette proposition car tu ne méritais pas d’occuper ce poste pour le moment?

VIDE JURIDIQUE: mis en évidence?

Ce qui m’a semblé clair, c’est que tu es quelqu’un d’investi dans la vie politique. Et qui est sans doute victime du vide juridique qui existe depuis des décennies en France au niveau du changement de statut. Lorsqu’un étudiant finit ses études, commence pour lui, un parcours du combattant pour changer de statut. Ce qui pousse certains à multiplier les inscriptions à la Fac, pour conserver un titre de séjour, en attendant d’avoir un emploi…C’est encore plus difficile pour les personnes qui ont fait toutes leurs scolarités (primaire, secondaire et universitaire) ici en France sans jamais demander la nationalité (par ignorance ou conviction que ce serait une simple formalité pour eux), car ils se retrouvent coincer, entre un pays qui n’ est le leur (administrativement) mais où ils ont toujours vécu et un pays qui est le leur, de part leurs origines, mais qu’ils ne connaissent pas.

Que font les politiques pour remédier à cela? A ma connaissance rien, à part interdire, les changements de filière après un bac+5…

Ton cas aura permis de mettre ce problème en évidence et j’espère que tu introduiras cela dans la liste des combats menés par toi et ta famille politique…

Soutenir Stéphane ou pas?

Ce qui a marqué ce débat c’est le positionnement de l’opinion, que ce soit les soutiens ou les détracteurs. C’est parti dans tous les sens, mais les positions que je n’ai pas comprises sont celles de ceux qui pensent que du fait que Stéphane soit noir, il a droit au soutien des autres noirs…

Il ne s’agit pas ici de faire un lobbying noir…”ne touche pas à mon noir” . A mon sens, il n’y a aucune cause “noire” derrière, il n’y a pas d’attaque à sa condition de “noir”. Ce n’est pas parce qu’il est noir qu’il en est là mais sans doute à cause une lenteur administrative (ou vide juridique). Il aurait été violet sa situation aurait été la même. Il ne faut pas crier à l’agression des noirs à tout va.

Il n’ y a “rien” à soutenir, à part par compassion pour sa lapidation médiatique…lot de tout personnage public.

Il est dans la même situation que des millions de personnes. Et le soutenir, reviendrait donc à demander la régularisation de toutes ces personnes…ce qui, moi ne me pose aucun problème mais n’est pas franchement la ligne affichée par son parti.

Il ne s’agit pas non plus de remettre en cause la personnalité et son parcours, mais de comprendre comment cette situation est possible en 2015. Même si je l’ai dit plus haut, je ne comprends pas pourquoi il a accepté sachant sa situation, je comprends moins encore, et je trouve encore plus pervers, le fait qu’on lui ait proposé ce poste en connaissance de cause.

Stéphane, de moi à toi, je ne maîtrise pas les méandres de la politique mais il paraît que tu as été utilisé à des fins que nous découvrirons dans le futur…l’avenir nous le dira…Mais qu’ à cela ne tienne, je suis sûre que tu sortiras grandi de cette parenthèse car il le faut si tu veux rester en politique.

J’ai dit que je ne voulais pas savoir??? j ai menti !!!! Now de toi à moi, mbom quel est le powpow way…?

LydiaUnchained about ST

.

#stopbokoharam

C’est l histoire d’acteurs qui ont décidé de tourner leur film.

Ils couvrent tous les aspects: du choix du lieu de tournage à la distribution des rôles. Et leur public c est le monde entier.
Leur business plan est bien rodé!
Projet: tuer
Forme juridique: secte …groupuscule avec un chef “spirituel”
Cible: tout le monde
Produit: la terreur
Part de marché: en Afrique 10%*? …mais mais avec Al qaida 50%* du marché mondial? (*chiffres avancés arbitrairement)
Concurrents: sur le marché de la terreur?…lisez la suite…
Clients: aspirants “martyr”
Je continue…?

Leurs films gratuits et tout terrain leurs rapportent énormément de Visibilité. Car oui ils se rémunèrent en Visibilité. Leur monnaie V …est échangeable sans frais avec toute autre monnaie du monde…

Chers #Unchained je vous parle aujourd’hui de terrorisme et du mécanisme d alienation qui va avec. Quel degré de dissociation à la réalité faut-il pour en arriver là. Mais aussi des side effects…

Terrorisme pour les nuls

Bon comme tout le monde je suis allée voir Larousse pour être sûre que je comprenne bien de quoi il en retourne.

Il dit et je cite:

Ensemble d’actes de violence (attentats, prises d’otages, etc.) commis par une organisation pour créer un climat d’insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l’égard d’une communauté, d’un pays, d’un système.

Et complète :
Terroriste en tant qu adjectif qualifie ce qui a trait au terrorisme
Et
Terroriste en tant que nom est celui qui emploie la terreur et la violence pour imposer ses idées politiques ou son pouvoir…

Quand j eus fini de lire cela … Je pris 5 sec de réflexion…hum hum *raclement  de gorge* donc…euhhhh…quand on envoie les forces armées sur les “gens” c’est l affaire là??? 
😒 Svp ne lisez pas ce que je n’ai pas écrit…ne comprenez ce que j’ai supposement sous entendu…et ne m’interpretez pas… répondez à ma question …

Je continue dans ma lancée …

Les guerres d’indépendance africaines employaient le terrorisme?(oui oui Les maquisards étaient qualifiés de terroristes…)Le génocide du Rwanda pareil…(manifestation de haine envers une communauté…)…tous les dictateurs dont je ne citerai pas les noms, sont donc terroristes? En “JUIFie” (aka Palestine-Israel and co) c’est tous des terroristes? Les instigateurs des guerres saintes chrétiennes aussi?… les séparatistes basques sont des terroristes…

😨Mama!!! Stupeur en écrivant ceci: Mandela fait comme çà, il était terroriste!!!!
L’ ANC a posé des bombes et tout et tout et tout heinnn donc…au vu des blancs d’AfS …C etait bel et bien du Terrorisme.

…huh rappelez vous “ils emploient la violence pour exercer un chantage sur le gouvernement”

More seriously qui décrète ou plus tôt qui confère à l autre le statut de terroriste?

A quel moment estime t-on que celui en face est le terroriste et que nous sommes dans le bon …
Parce que si je me mets dans la tête d’un terroriste…je verrai les autres (nous) comme des agresseurs…donc ce serait eux (nous)les terroristes …de vouloir m’obliger à vivre comme eux (nous donc)…

Vous voyez un peu?…rien n est simple…

Une autre question que je me pose: existe t-il des paliers de terreur…qui labellisent un acte, “terroriste”. Vous me comprenez, j’ai souvent l’impression qu’il y a un ordonnancement inconscient …

1- envoyer les forces armées sur une population …ohhh c est rien ça même pas mal…
2- déménager des populations pour organiser des j.o. …okkkk on râle mais vite fait…très vite parce que les JO commencent bientôt…
3- poser une bombe peu importe le motif…on commence à y regarder de plus près, bah oui! cà fait du bruit une bombe…C est salissant…ça casse tout…
4- envoyer des avions se crasher sur un immeuble …alors attention! ça c’est du genie créatif …la classe du terrorisme …l art du terroriste …là oui c’est du terrorisme…là on peut y regarder vraaaiment de très près…ET intervenir…

Mais ne s’ agit- il pas des causes similaires? A savoir: le sentiment que celui en face (individu ou groupe) veut nous prendre notre liberté ou autre chose qui nous appartiendrait? …

Les conséquences ne sont-elles pas les mêmes? Mort, désolation…chaos…

Décidément j en arrive à penser que nous sommes tous des terroristes qui s’ignorent et que nous pouvons le devenir si certains leviers sont activés OU si celui en face voient nos actes comme une agression …

Jugement de valeur: Le cas Boko-Haram

Nous avons chacun un systeme de classement qui fonde nos jugements et nos choix.  Nous serions donc capables de savoir lorsque nous sommes dans le bon ou pas.
Aussi dans la 1ère partie de mon papier je pose des questions mais je suis capable de donner des réponses qui ne seront assurément pas les mêmes que les tiennes, chers #Unchained…

J’ai lu que Boko-Haram rejette l’occident…ou ce qui se rapporte à l occident, éducation, mode de vie…

Et je me demande:
Qui connaît les motivations exactes de BH? Parce que moi je suis un peu confuse…au Nigeria…Cameroun…Niger…
Les régions attaquées sont des régions où il me semble l éducation se fait selon les préceptes de la religion musulmane. Donc pas très “occidentale” l’éducation…ou je me trompe?
…de même que l utilisation des armes occidentales pour tuer…pourquoi?
Si rejet de l occident, il y a …restez dans une logique bête et méchante, rejetez Tout, et ce dans le moindre détail.
Allah a donné comme arme la prière et le Coran. Servez-vous en.

Vous entrevoyez déjà la question qui pointe son nez, n’est ce pas? :
Quel est donc le jugement de valeur de BH? Qu’est ce qui a de l importance à leurs yeux et qui, justifient leurs actes? Juste le rejet de l’occident?

Plus le temps passe, moins ce rejet de l’occident est lisible dans leurs actes, encore moins cette revandication de confession religieuse.

Ce que je vois C’est que, comme une secte le groupe :
– s’appuie sur une religion
– interprète à sa façon les textes de cette dite religion
– estime que ceux qui ne suivent pas ce mode de fonctionnement sont “haram”
– se nourrit de nos lacunes car là où il y a un affamé BH, donne à manger…là où il y manque travail…BH donne du travail…là où il y a manque de reconnaissance, BH promet le “Martyr”…(rappelez vous…les clients) bref nos manquements sont leurs forces comme pour n importe quelles sectes existantes…
Les membres s enferment et s auto-nourrissent de ces éléments…un cercle vicieux qui se rompt à la mort.

Peut-on sortir de là? Peut-on sortir seul d’une spirale sectaire? Peut-on ramener à la raison un guru de secte?…

Une chose est sûre c’est que nous, “les autres” tenons à notre différence. Cette différence qui fait que choississions nos religions, cette différence qui fait nous ayons des avis contraires aux vôtres… Raison pour laquelle nous disons #stopbokoharam

image

Du terrorisme et du patriotisme

image

Des patriotes ont été traités de terroristes ….Eh oui…Le terrorisme est vu de l’oeil de l’assailli et non de l’assaillant…ce que je disais plus haut.

Mais ce même terrorisme a un effet “boosteur” sur l attachement à la nation. Car il rappelle à tous, du moins je pense, pourquoi ils sont “une” nation. De nos jours face au terrorisme, qu’est ce qu’être patriote?
Est ce marcher dans les rues? Est ce soupirer et dire “que Dieu leur vienne en aide”…est ce faire un papier comme je le fais en ce moment?

Qui est patriote qui ne l’est pas?

Une conversation au cours de laquelle je lisais…”vous marchez et p8 koi? Le deuil est au Nord vous vous embrouillez au sud”…M avait profondément troublée. Tant par le ton accusateur que par le détachement avec lequel ces propos étaient émis.
Ou encore dans d’autres discussions…”vous attendez toujours que les autres fassent pour imiter” en référence à la marche républicaine française.

Les avis seront toujours partagés mais se rencontreront toujours ici: vaut mieux faire que “rien”. Souvenez vous de mon post sur l’imitation comme moteur d’évolution. Il n y a rien de mal à s’inspirer de ce que les autres font de bien.

Il faut toujours un déclencheur. Quelque chose qui fasse prendre conscience d’une réalité(ceci dit je ne pense pas que certains aient attendu cette marche pour agir, ils y étaient bien avant nous). Attention, il ne s’agit pas d’imiter pour le plaisir, ni de marcher pour se faire de belles jambes mais de muer un sentiment de soutien en mouvement visible, aussi visible que les exactions des assaillants. Mais avec comme arme la paix et le dialogue.

Il n’y a rien de mal, non plus, à montrer, avec ses armes (l écriture, la chanson, la parole, les actes divers…), son soutien à une cause qui nous touche.

Si le sentiment de patriotisme s est effrité pour certains il reste l’humanité qui est en chacun de nous. Bien sûr qu’en parlant de BH nous leur donnons plus de V mais c’est aussi un moyen d’alerter l’opinion publique sur ce que souffre les populations là bas et peut susciter plus d’élans de générosité.

Après toutes ces envolées …vous me direz et toi même?…
Bah moi jusqu’alors je faisais partie des pantouflards…loin et pas mécontents d être loin. Mais plus le temps passe plus, ces personnes gagnent du terrain et plus je me suis dit il faut que j’essaie. Alors après ma tentative avortée de février ( :(:( oui parce que j ai tendance à oublier que j’ai une logistique familiale à gérer avant de foncer dans le tas 😯 )…je serai avec le collectif #onestensemble le 1er mars au Trocadero pour un rassemblement afin montrer mon soutien aux armées réunies pour repousser BH. Mais aussi à leurs familles.

Si vous êtes au Cameroun, le 28 Février des marches patriotiques sont organisées par un collectif de journalistes/bloggeurs dans les grandes villes.

Merci d’avoir lu ce pavé!
Même s’il n’arrive jamais aux yeux des premiers concernés, il est arrivé aux vôtres et peut être l’écho de notre élan de générosité leur parviendra.

LydiaUnchained about terrorism!