…Comme un lion cherchant qui il va dévorer…

 

 

 

 

Salut mes Unchained,

Ça fait un moment que je ne vous ai pas écrit pourtant j’ai à partager.

Ce matin vous savez je me lève en ayant à coeur d exprimer ce que je ressens concernant une maladie impitoyable. Le jour où j’ai décidé d’écrire  propos du cancer! Parce que je n’ai pas les mots pour exprimer à des soeurs mon soutien sans paraître intrusive …ni prétendre savoir ce qu’elles ressentent.

 

Oui cette maladie rôde comme un lion cherchant qui elle va dévorer…pour paraphraser la bible.

La 1ère fois (à ma connaissance) que cette maladie a frappé c est ma grand-mère j’étais une enfant mais je suis triste d’entendre que malgré une ablation mammaire elle soit partie sans que je puisse la connaître. Et j’avais dit maman tu pleures trop…on peut aller à la boutique pour que je t’achète une nouvelle maman?…ou alors allons à la boutique pour chercher une autre maman… ah là là l innocence…

 

Ensuite le cancer a pris tonton Marcel.

Je me rappelle que c’était en pleine journée que maman était rentrée bouleversée. J’étais dans ma chambre et il y avait tout un vacarme dans la maison. J’étais ado je ne comprenais pas tout ce rafus. Je comprenais qu’il était plus là mais pas pourquoi…ni comment…je trouvais ça injuste parce qu’encore une fois je n’avais pas eu le temps de connaître ce tonton dont tout le monde me parlait avec joie. Ce frère que maman devait aller accompagner pour une dernière fois. Pauvre maman…Son frère 😦

 

Ma 1ère réelle prise de conscience face à l’aléatoire subvenance de cette maladie, a été le départ de Toli. Le 2ème frère de maman…un jour il allait bien…Le lendemain il était hospitalisé et surlendemain c’était fini.. métastases.

Comme s’il nous avait filé entre les doigts. Il était midi quand le téléphone a sonné pour dire que nous ne le verrions plus. Et je m’en suis voulu de ne pas avoir passé assez de temps avec lui…de ne pas lui avoir dit je t aime …de ne pas être allée lui rendre visite plus tôt…si j étais allée peut être que j aurai vu qu’il était (si) malade …

 

Et dernièrement le cancer m a pris c est mon papa Raphaël. Nous vivons comme avec une épée de damocles sur nos têtes…il est parti non sans s’être battu!  Je suis fière de lui avoir dit aurevoir. D’avoir été près de lui malgré les larmes et la peine. C’était en juin dans la nuit qu’ une fois de plus le téléphone avait sonné. J’ai eu du mal à accepter mais je me suis promis qu il devait savoir que nous étions là tous unis autour de lui. Qu’ il devait partir tranquille  car ses enfants seraient là jusqu’au bout. Parti entouré d’Amour et d’Admiration voilà comment je me console, c’est ma conviction, il est parti en paix.

 

Le cancer n a pas de raison…ni de logique, ni de timing. Je vous parle de personnes qui avaient de bonnes hygiènes de vie. Certains ne buvaient ni ne fumaient…d autres avaient des régimes alimentaires irréprochables.  Mais la maladie est venue. Dans ces cas ce n était qu’une question de temps. Et en temps que parent le sentiment impuissance qui nous envahit est affreux. L envie de crier non!!! Est pesante! L envie de dire Essayez ça …Prenez ça…essayez encore PARDON…est constante.

On voudrait tout donner pour que cette saleté n existe pas/plus. On ne comprend pas pourquoi eux…sans souhaiter que ça arrive à d autres. On fait face les yeux embués de larmes, le coeur meurtri, le sourire aux lèvres car nous devons dire à notre aimé ça va aller. Crier son désespoir à Dieu … refuser le verdict des médecins…attendre un miracle…qui prouverait à ces fichus médecins qu’ils ne sont pas des dieux…

Le cancer est ce truc qui après 10 ans de rémission revient à la charge. Comme si un contrat avait été signé sur le malade.

 

 

S engager? Comment?

 

Je me suis engagée à organiser Douala Rose il y a quelques années mais les motivations des uns et des autres n étaient pas les mêmes. Donc je n ai pas reitere l’expérience…Mais je ne baisse pas les bras.

Ici il y a la course odysséa que j ai faite pour apporter ma modeste contribution à la recherche. J’ai lu plein de choses sur comment se débarrasser de la maladie de façon naturelle. Mais naturotherapie ou médecine moderne personne n’a le fin mot. Il n y a pas de vérité absolue…

Je partagerai des liens plus tard.

 

Des fins heureuses, oui. Alors gardons espoir.

 

Il y a des fins heureuses et souvent grâce à des prises en charge précoces…J entends dès les 1ers symptômes. Mais souvent symptômes signifient maladie déjà installée. Donc les dépistages sans non plus sombrer dans la paranoïa sont les meilleures armes pour démarrer le combat.

Ensuite une bonne prise en charge et un accompagnement non seulement des malades mais des proches est indispensable. Prier et écouter des louanges ou même juste partager des moments fraternels peuvent aider à avancer.

Si je reste à l’écart c est par humilité fasse à certaines situations…tellement je me sens impuissante …tellement il n y a pas de vérité absolue concernant ce mal…tellement j’aimerai qu il en soit autrement…tellement…

A vous tous…je vous aime.

Dieu fera.

#lydiaUnchained about that sh**!

N hésitez pas à partager vos expériences.

 

Advertisements

…J’ai rencontré Inna Modja

Ou quand tu réalises que dans la vie il faut être prêt(e) en toutes circonstances!

C’était une journée ordinaire, et je me souviens, c’était au moment où j’avais décidé de m’investir à 300% dans la vie du magazine. Ce jour là je flanais sur les réseaux et sur le site de jewanda, j ai vu une annonce pour un évènement. Un concert, à 15eur l’entrée…

Je me suis dit, pourquoi pas? Je n ai rien de prévu donc en sortant du bureau j’irai. Après avoir jeté un oeil dans mon sac et m’ être assurée que j’avais bien des exemplaires du magazine Le Pas Féminin ( oui je marche avec 🙂 ), j’ai fait route pour cette salle de concert qu’on appelle la Boule Noire.

Quand je suis arrivée, j’ai trouvé une salle à moitié remplie et je me suis mise dans un coin…oui un peu envahie par la timidité je dois l’avouer…je regardais tout autour de moi, cherchant un regard ami…mais je n’ai accroché aucun regard, alors je me suis assise.

Le public continuait d’arriver…tout doucement et j’ai finalement croisé un camarade d’école, de très longue date. Je ne l’avais pas revu depuis au moins 5 ans! Il a été ma bouée!!! Je me suis accrochée à lui comme une nauvragée en pleine mer.

C’est assez drôle parce que je ne suis pas timide …assez réservée mais abordée les gens ne m a jamais effrayé…bref…du coup je suis restée avec Kevin…à prendre des nouvelles de nos vies respectives…et le concert a démarré.

Il y avait Doris, une brune (façon du pays…c’est à dire presque métisse) plantureuse à la voix suave et doucereuse qui nous a interprété quelques chansons à elle. Des mélodies lancinantes et entraînantes… Bon je ne suis pas critique de musique mais c’était un genre soul’n’b à la française…c’était doux!!!

Avant toi de Doris

Un garçon de Doris

Elle a laissé place à Elise & the Cats! Alors là je peux vous dire que ca a décoiffé tout’d’suite. Du rock des années “Grease” !!!

https://www.youtube.com/watch?v=HZtl1OaWPtM

J’ai juste adoré, c’est le style que j’aime et dont je ne me lasse pas!!!

https://www.youtube.com/watch?v=ENCQ62cQm7U

Tu te déhanches dès les premières notes! Donc j ai dansé…j ai rigolé…Bref vous l’aurez compris j’ai passé un bon moment!

A la fin du concert, j’ai pû rencontrer les artistes et échanger avec elles, c’était vraiment très agréable de leur parler de mon projet et d’entendre les leurs. Nous avons échangé nos coordonnées et j’espère que très prochainement les choses se feront.

Mais j’ai aussi eu l’occasion de rencontrer la fondatrice du site jewanda (site par lequel, j ai eu l’info du concert)..Céline Fotso…ainsi que la jeune cinéaste camerounaise Françoise Ellong (vous connaissez Waka Le film non? voilà …c’est  elle). Nous avons discuté et j ai été super contente qu’elles apprécient le magazine et envisagent une collaboration.

J’ai donné évidemment un exemplaire du magazine à chacune…of course

En partant, je me suis dit, quelle soirée! Trop cool ! Combien de chance y avait-il pour que je me retrouve ce soir à ce concert…que j’apprécie les 2 artistes…que je croise Kévin…mon camarade d’école…de 5ème (svp)…que lui connaisse Céline Fotso et Céline Fotso connaisse Françoise Ellong?…je laisse les probabilistes s’en donner à coeur joie!

Nous sommes rentrés en rigolant en promettant de s appeler Kévin et moi…

Et là vous me dites, mais tu es déjà dans le métro où est Inna Modja…? hihihihihihihihi

En fait en sortant de la Boule Noire, les étoiles pleins les yeux et le sourire aux lèvres, nous avons croisé une touffe de cheveux…looooool …oui mais j’ai abord vu ses cheveux! je vous promets! Et j ai dit à Kevin, attend ce visage me dit quelque chose…et là j ai réalisé que c’était Inna Modja…j ai bondi…non pas bondi quand même, je suis allée vers elle pour lui dire bonjour et lui présenter mon magazine.

J ai pris une photo avec elle…of course…mais je vais éviter de vous la montrer je suis trop horrible !!!

En plus…en voyant la cover, elle s’est écriée: he! mais c’est OF…La Fobuleuse! (…oui c’était elle ma covergirl) …c’est mon amie, je la connais…Merci!!! Bon courage dans ton aventure! Ne te décourage pas …

Un dernier hug et elle est entrée dans la salle de concert…

Alors je re demande, Combien de chance y avait-il pour que je me retrouve ce soir à ce concert..que j’apprécie les 2 artistes…que je croise Kévin…mon camarade d’école…de 5ème (svp)…que lui connaisse Céline Fotso et Céline Fotso connaisse Françoise Ellong…que je croise Inna Modja arrivée en retard au concert…qu’elle accepte de prendre le mag et qu’elle connaisse ma cover girl?…

Moi je ne sais pas …le gars qui fait les proba n’a pas fini de calculer…

Tout ca pour dire que des fois les planètes sont alignées.

Des fois le coeur te dit fais le, fais le…ne te freine pas…ne te retiens pas …vas y …just go and get it …surtout si tu n as rien à perdre…Je peux vous dire que ma soirée m a couté 15eur et m a rapporté au moins 1 an de courage…

Des fois il faut y aller à l instinct parce que nul ne sait ce qu’il y a derrière la porte. Quand on entreprend, il faut être téméraire, réactif, mais pas inconscient. Il faut oser, parce que les choses ne viendront pas à vous…go and get them.

Je suis rentrée chez moi je ne sais plus comment et mon sourire ne m a pas quitté de tout le reste de la semaine.

Ah oui et pour une fille être prête ==>…toujours bien maquillée, bien coiffée, bien sappée…mais bon en reparle une autre fois ok? loool

LydiaUnchained about life

…Papa Raphaël est parti

Aujourd’hui ça va faire un an qu un des piliers de ma vie est parti rejoindre l Eternel.

J’ai d abord cru que c’était impossible…puis irréel…puis invivable…mais ça fait un an que le téléphone a sonné et que nous avons été informés qu il a rendu son âme…

C était il y a un an…déjà…

Alors avec ce petit message j’ai envie de lui témoigner mon amour et mon immense respect.

Cet homme a été mon papa pendant la moitié de ma vie parce que quand il vivait au Cameroun j étais tout le temps dans ses pantalons. A créer des défilés de mode dans son atelier de styliste…
Quand je suis arrivée en France j ai remis ça. Il m a accueilli parce que je suis son enfant comme beaucoup et jamais je ne me suis sentie à part.

Cet homme m a nourri, logé, soigné, grondé, consolé, éduqué…

Aujourd’hui ça fait un an qu il n est plus…et j en pleure encore.

Ma douleur n a pas la prétention d être égale à celle de mes cousins ou de ma tata… Mais j aimerai que vous le connaissiez un peu.

Mon deuil je le fais sur ce papier. Mon deuil je le fais tous les jours que Dieu fait.

Il accueilli mes bébés…il m a accompagné dans mon mariage…Je peux citer une liste longue comme le bras. Pourtant il n était pas parfait. Ah non! Colérique! Autoritaire! Qu est ce que j’ai pû détester ces moments d engueulades!!!!

Mais C était aussi le genre à me présenter des potentiels “maris” …à me dire vas y créé tes propres chaussures …
Il nous avait réuni un jour de retour du marché et à chacune (4 filles dans la maison ce n’est pas facile) avait offert un pyjama digne de ce nom…😂😂😂😂 je m en souviens comme si c’était hier…il était fatigué de nos kabas-pull-chaussettes pour dormir…😂😂😂😂…il était aussi coquet en toutes circonstances.

Bref sa vie était pleine de couleurs chaudes et froides!

Au début j écrivais en larmes mais ces larmes ont été remplacées par un sourire mélancolique…

Pourquoi? Parce que je me dis tous les jours depuis un an, que j ai eu la chance d être avec un sage.

Tous les jours que j avance, j entends ses conseils, je vois ses paroles, et je me dis waaaouuuhhhhh c était un devin?…
Il n est plus là mais je le vis encore?!…

C est cela le plus bel héritage, c est cela mon plus beau témoignage: me dire que j ai le droit de sécher les larmes et rendre grâce parce que sa vie me sert de repères.

Prendre des risques pour ceux qu on aime, les protéger, laisseR sa vie en ordre, vivre dans la paix et la tolérance, pardonner, croire en Dieu…même dans les détails de la vie quotidienne…investir dans tel domaine…manger de telle façon…faire ses courses de telle façon…parler sa langue maternelle…préserver sa culture…prôner la paix même avec son pire ennemi…

Je suis reconnaissante au Seigneur parce qu’il a aussi, porté comme Toli et tonton Marcel (que j ai moins connu) notre famille…il a été ce trait d’union entres nous. Et nous avons tous et toutes perdu un père …un ami… un tonton …

Je crois que la mort est un passage, je crois que les larmes sèches, je crois aux fruits de la vie en Dieu.

Laisser ce genre d empreintes est plus important que laisser des buildings à 5 étages, ce genre d empreintes est invisible mais indélébile à la fois. Ce genre d empreintes se transmet de génération en génération.

Non pas qu il ne faille pas laisser de biens matériels à sa descendance mais si vous laissez le matériel sans les liens qui s appellent Amour et Partage à quoi bon? Si vous laissez les biens sans enseignements à quoi bon? Si vous laissez une empreinte physique sans le spirituel à quoi bon?…

La vie et la mort sont des mystères…les morts sont des électrochocs dont nous devons tirer des leçons…tous les décès n affectent pas de la même façon. Celui -ci m emplit de sentiments contradictoires…il aurait dû rester encore un peu…juste un peu…mais il est bien qu’il se repose, et c’est de l’aimer que de vouloir son bien…son bien est qu’il a besoin de souffler, souffler après un long combat face à cette maladie…

Par dessus tout, je veux aussi une vie qui impacte celle des autres, je veux aussi une vie pleine de vie. Je veux qu’ au moment où Dieu me rappelle, être comme lui, savoir que j’ai laissé des graines qui germeront.

Merci à Dieu pour ta vie.

LydiaUnchained about life and death
Repose en paix Papa Raphaël.

…J ai décidé de “care about”…

Ccou mes #Unchained.
A là base je devais dormir…comme d habitude je dis bonne nuit et au moment de me mettre au lit une envie irrépressible de dire quelque chose me vient…

C’est le cas ce soir…et je l appelle le jour où j’ai décidé de “care about”…faire attention à…

Je n aurai sans doute pas d images pour illustrer ces propos mais je sais que:
– soit you’ve been there …vous êtes déjà passé par là
– soit vous êtes en plein dedans
Et dans ces deux cas vous n aurez nul besoin d images
– soit enfin, vous ne connaissez pas cet état mais lorsque vous arriverez à ce stade, vous viendrez chercher des éléments de réponses et non des images.

Carying out matters..carying out cares…
Oui faire attention compte!

Et faire attention et moi ça fait deux!
Vous voyez où je veux en venir?

Je suis à l aube de ma 3X ème sur terre et je suis ravie et heureuse et reconnaissante pour tout ce que j’ai.  De mes ongles jusqu’aux cheveux, de mon fils à mes aïeules, de mes amis à mes “inconnus”…
bref je n’ai jamais eu à rellement me plaindre de quoi que ce soit…à croire que j’ai été bénie!

J’ai mon père ma mère mon frère des enfants je suis en bonne santé j’ai un travail j ai des projets…je vous écris…je respire

Je peux continuer à l infini et quand j y repense …Oui c’est cela je suis bénie. Bénie des Dieux…et cette bénédiction m a installé dans une dangereuse zone… la zone de “I don’t care”!

I don’t care…ce n’est  pas grave…ou quand la bénédiction mène à la perdition

Okayyy mon titre est pompeux mais il décrit parfaitement ce que je ressens là, à cet instant précis…

Oui parce que je suis bénie je me vautre dans ces benedictions, et ce n’est pas grave vu que je suis bénie.

Un exemple tout con…
Je n’ai pas de problème capillaire. Cheveu crépu qui pousse sans effort et dans mon moi normal je peux me coucher sans foulard…parce que ce n’est pas grave…mes cheveux sont solides…demain peut être je mettrai le foulard…

Et je suis vraiment bénie parce que malgré tout j ai toujours autant  de cheveux sur la tête …là où certaines auraient souffert de casses et autres.
Attention je ne dis pas que mes cheveux ne se cassent pas…

Alors j imagine …et si toutes ces années j avais vraiment “care about”?  que serait cette tignasse aujourd’hui?!…je ne le saurai jamais car j’ai nagé et je nage dans l opulence capillaire. Ça pousse…donc tout va bien!

Des exemples j en ai des tas…et vous devez vous demander pourquoi maintenant?

Tout simplement parce que cette zone de confort m empêche de me donner des défis ou pire d’ arriver au bout de ces défis que je me serai lancée.
Bien sûr je fais des choses, bien sûr je suis passionnée, bien sûr je suis active … mais imaginez ce que cela aurait été si je ne M étais pas empêtrée dans moi même!

Je me suis endormie sur mes lauriers qui au final ne sont mêmes pas les miens vu qu ils m ont été attribués comme dotations naturelles…
Je n’ai aucun mérite à procréer si ce n’est Dieu qui l’a permis…vous me suivez?

Alors mes lauriers à moi? Où sont-ils quels sont-ils?

Ce n’est pas facile de faire cette auto critique ni encore de l exprimer justement. Mais elle est nécessaire je pense. Et le début de la guérison passe par l acceptation  de la maladie.

Je me rends compte que je pourrais tirer partie de mes benedictions au centuple.
C’est comme de l argent (désolée de l exemple) que tu as et que tu mets au chaud sous le matelas. Oui tu as de l argent…peut être même beaucoup …mais as-tu seulement essayer de l exploiter? Le mettre en banque par exemple?

Ce n est pas facile d identifier ses lauriers et ce n’est pas facile de rendre à César (Dieu) ce qui est à César. Peu importe nos croyances, nous savons que nous n avons aucun mérite à être en vie ce n’est pas une décision qui nous appartient.

Mais nous savons que nous pouvons créer une association de bienfaisance. Bien sûr c’est grâce au souffle de vie que cette association sera possible mais surtout parce que nous aurions mis en oeuvre une bénédiction au lieu de la laisser choir.

Ceci peut s appliquer à des petites choses de la vie. Si je reprends mon exemple capillaire. Je sais que la santé de mes cheveux dépend de moi, qu est ce qui M empêche de dormir avec un foulard pour les protéger?

Quelles sont vos bénédictions qui vous ont endormi? Imaginez vous les exploiter…

Les plus grandes souffrances sont silencieuses

Les chrétiens me diront qu’il y a un démon et qu un combat spirituel s impose et j’ai envie de dire oui parce que je suis convaincue que les plus grandes batailles que nous livrons sont les plus invisibles, les plus silencieuses…des batailles contre nous même. Dans nos esprits…dans nos têtes…donc spirituelles d’une certaine façon.

Des batailles que nous seuls comprenons et décidons. Le chemin vers nos lauriers.

Je ne suis pas experte mais par de petits gestes je pense que nous pouvons profiter pleinement  de nos benedictions.

Pour ma part il y a quelques années je me suis mise à courir pour lutter contre moi justement parce qu encore une fois bénie “physiquement” je m étais exemptée d activités physiques…non pas que j ai spécialement grossi (en dehors des bb1 et 2) mais plus pour lutter contre le “i don’t care” en moi…

J’ai desserré les rangs donc l ennemi à gagné du terrain mais j’ai décidé de me remettre en faction et d ajouter le port du foulard
😂😂😂 Oui il fallait bien que ça revienne sinon ce n’est pas logique!

Et vous quels sont vos lauriers? Quelle est votre zone de confort?

Vous vous rappelez que je suis fan de rapport humain non?!…voilà un rapport hautement complexe à étudier le rapport à soi…

#LydiaUnchained about carying.

Je sais beaucoup d anglais mais j ai l impression que ça ne se perçoit  bien qu en anglais.

NHA …il n est jamais trop tard!

Hello,

Mars a été un mois chargé pour moi. J ai fait beaucoup de sorties par le biais du magazine Le Pas Féminin.
Je vais ici parlé de ma virée à la NHA 2015.

J ai beaucoup hésité sur l’angle par lequel je devais écrire. Et pour rester fidèle avec moi #Unchained 1ère du royaume des #Unchained j ai décidé de passer en mode groupie!!!

Oui mes #Unchained fellow, je n ai pas aucune envie d’être cartésienne ou professionnelle dans ce papier. J’ai envie comme d’habitude de vous faire ressentir ce que j’ai ressenti au mieux et je peux vous assurer qu’un mois plus tard j’ai toujours les mêmes sensations et souvenirs…

Aaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh j ai été à la N.A.T.U.R.À.L H.À.I.R À.C.À.D.E.M.Y
AAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHH :D:D:D:D je n ai pas trouvé le smiley qui crie!
Mais aaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh j y étais!!!! Moi Lydia!!!

Comment?

Sur le net je suis beaucoup de bloggeuses et l’année dernière l’une d’elles Ellvir de hair-talk.fr,  est venue du Cameroun pour çà.

Je me suis dit que j’essaierai bien.  Vous retrouverez l’article dans l’édition Papier du magazine.

 

Le jour J

Vous le savez je suis maman de 2 choux. Et comme par hasard ma chouquette avait un anniversaire.
Phase I : Ma fille et moi

Oui, J’ai emmené ma chouquette avec moi

imageNous en route pour la NHA

J’ai pensé que l’emmener avec moi, lui ferait rencontrer des personnes qui se coiffent avec leurs propres cheveux. Ça me permettait de lui montrer qu ‘elle n est pas si “seule” que ça …à avoir des cheveux beaux et crépus.

imagerencontre avec des bloggeuses

Par contre pas d’illusion au bout de 30min elle m’a clairement dit…
“….heuuu maman je dois aller me préparer stp…”

imageRavie mais pressée de rentrer!

Bref je suis partie et revenue dans l’après midi pour profiter pleinement de l événement.

Phase II:  PersoPro!

Je suis donc revenue dans l’aprem toute seule…
Déjà dans la matinée j’avais été impressionnée par le monde qu il y avait et ça s’est confirmé l’après midi. Carton plein!!!

J’ai croise des bloggueuses que je suis assidûment:

image

image

image

image

image

et surtout les guest de cette édition les Natural sisters.

Il a été difficile de faire le choix entre les atéliers, conférences, défilés…tellement l’offre était dense.

Les marques étaient présentent et accueillantes.

 

Blog be or not blogging..

Hello my #unchained fellows. It’s always difficult to choose the right title for a paper. So many could feat this one that I finally decide to be classical with a “Shakespeare like”title but it could also be “why did I decide to blog”or “the day I decided to blog”….
I need to tell the road to my blog so that everyone can understand that you have to do what’s in your heart.

I’m not comfortable to write it all in English but I promise I’ll do later.

Le jour où j’ai décidé de blogguer… Pourquoi me suis je enfin lancée?

Lydia: Moi

J ai toujours aimé lire et écrire ET parler au grand désarroi de mes “gens”…😆
Bref je m’exprime et j’aime M exprimer.

image

J ai écrit mes deux premiers romans d’amour vers 14 ou 15ans je crois (merci Harlequin)…je les ai encore ;).
Je caressais le doux rêve d écrire des romans d amour pour noirs 😆😆 genre qui se déroulent
à Douala ou Johannesburg…
Bref Je ne suis pas particulièrement  douée mais j ai pu faire le constat que j ai toujours écrit.
Un jour peut être je publierai mes romans…J ai aussi écrit tellement de poèmes que je ne saurai même plus les compter.
…paradoxalement je n ai jamais eu de journal intime…

image

J ai vu le mouvement du blogging grandir en me disant pourquoi pas. Mais je n ai jamais sauté le pas. Je ne me sentais pas légitime.
Je me posais la question de l utilité de mon blog.
Les blogs se sont spécialisés: cheveux, cuisine, mode, culture, maternité…(mais au debut il s agissait bien de journaux intimes format web)…bref chacun sa spécialité et du coup tant que je ne trouvais pas MA spécialité je me disais que je ne pouvais pas Blogguer.

But, je me posais la question dans le mauvais sens. Parce que je me demandais ce que j allais apporter aux “autres” … Les blogs pour cheveux vous donnent tous les tips pour cheveuX…les blog mode sur le style…Et non ce que blogguer M apporterait à moi!
Pourquoi blogguer devrait apporter aux autres et pas à moi?…
Non pas que je sois égoïste mais je me suis dit que ce n’est pas parce que je ne souhaitais pas me catégoriser que le blogging M était interdit…
Blogguer me permettrait de raconter des moments de vie et d exister à travers l écriture.
De laisser à mes trésors ce bout de moi…et maintenant si mes réflexions/expériences apportent un plus à un lecteur alors tant mieux!

image

J ai donc cliqué sur Blog: On!

Je pense qu’il faut faire les choses pour soi pas d une manière égoïste mais dans une démarche d’auto-construction. Car ce qui sera constructif et positif pour nous sera une meilleure source de partage pour les autres et leur apportera encore plus.

Unchained: je n ai jamais voulu être dans une case…

image

La vie est tellement riche et il y a  tellement de choses à en dire que je ne veux pas M enfermer dans une spécialité que de toute façon je ne maîtrise pas…Non pas que je ne puisse pas acquérir ces spécialites mais, plus, – que je veux visiter le plus de domaines possibles pour assouvir ma curiosité
– et que j’ai des choses à dire sur tout!!!😂😂😂
Donc si la pluie me gène je veux pouvoir le dire.

image

Avec ma conception des choses, vous me direz alors tout le monde peut blogguer?
Je dirai ouiiiiiii!
Et je dirai bienvenue chez les #Unchained…! Youhouuuuuuu🙌👏

Pas de spécialistes ici juste des “moi” qui se racontent différemment.
Pas de style d écriture particulier juste écrire comme on le ressent.
Pas de limite…pas de jugement et si demain l envie me/nous prend de nous spécialiser c’est que cette expérience de blogging m'(nous)aura grandi et apporter plus qu’espéré.

Je dis non aux codes qui veulent qu on respecte certains critères pour blogguer…(MM si je dois l avouer c est nécessaire…vu que j ai quand même organisé le Blog en catégorie😝😝 pour ne pas perdre les potentiels lecteurs..
et j évite les grosses fautes de grammaire sinon mr Beña viendra me hanter la nuit…#prof de français colliber# ).

image

Faire des choses selon nous…apporter sa façon de voir les choses, qui pourrait certes ne pas plaire ou ne pas entrer dans les cases, mais s y tenir (sans aller dans les extrêmes évidemment).

Nous sommes tous des #Unchained So let’s blog!

image

LydiaUnchained about blogging

Toutes les images viennent du Web!